Accueil / Réalité Virtuelle / Virtuality 2018, nouvelle édition : Interview du Fondateur Olivier Godest

Virtuality 2018, nouvelle édition : Interview du Fondateur Olivier Godest

GoGlasses est de nouveau partenaire média en 2018 au Salon Virtuality qui se déroule du 8 au 10 février 2018. Nous avons interrogé Olivier Godest, fondateur du Salon Virtuality pour échanger avec lui sur la deuxième édition de ce Salon VR. Rencontre.

banniere-goglasses-virtuality-v2

Vous voulez gagner des places pour assister à Virtuality 2018 ? GoGlasses vous propose de gagner 20 places pour venir !

=> Participer au concours

GoGlasses : Peux-tu nous faire le bilan de la première année 2017 pour Virtuality ?

O. Godest : En 2017 nous avons eu le plaisir d’accueillir plus 110 exposants sur une surface de 3000 m2 et avec plus de 16 000 visiteurs sur les 3 jours, l’engouement pour le salon a confirmé le potentiel du marché de la réalité virtuelle et l’intérêt du grand public. Un engouement jusque sur les réseaux sociaux car nous étions même Trending Topic sur Twitter toute la journée du vendredi 24 février 2017 !

Accélérateur business par excellence, Virtuality avait su satisfaire ses partenaires et exposants, avec un ratio de visiteurs constitué à 50% de professionnels et avec des interactions business sur le salon transformées en projets concrets.

Nous avons travaillé pendant près d’un an et demi pour en arriver là et je pense que nous pouvons être très satisfaits de ces premiers résultats.

Le succès de l’édition 2017 s’est également confirmé dans la préparation de Virtuality 2018 puisque de nombreux exposants et partenaires nous ont renouvelé leur confiance ! Nous avons également obtenu de nouveaux soutiens dont nous nous félicitons : nous sommes désormais labellisé événement « Paris Région Smart Weeks » au même titre que d’autres évènements ayant fait leurs preuves comme Futur en Seine ou encore Viva Technology. Nous sommes également très fiers d’être placés cette année sous le haut patronage de Monsieur Emmanuel MACRON, Président de la République française.

GoGlasses : Que nous réserve Virtuality 2018 ? Quelles sont les nouveautés par rapport à l’année dernière ?

O. GodestNotre mission principale reste la même cette année : soutenir les acteurs français à la pointe de ces technologies et créer un rendez-vous d’échanges business avec les entreprises et les médias intéressés par ces nouveaux usages et ce dans tous les secteurs : santé, éducation, formation, sécurité, tourisme, entertainment, etc…

Tout comme pour l’édition 2017, Virtuality mettra donc en lumière les acteurs français à la pointe de cette technologie tout en leur permettant de développer des interactions business sur le salon et de valoriser leur savoir-faire. Des nouveautés viennent également développer un peu plus l’envergure du salon avec le développement de la thématique gaming et avec une ouverture plus large à l’international ! Une centaine d’exposants sont attendus pour cette nouvelle édition.

Pour cette édition 2018 nous aurons également le regard tourné vers la montée en puissance de la réalité augmentée et de la réalité mixte.

  • Le jardin et la nef centrale accueilleront de nombreuses entreprises oeuvrant dans la production de contenus et d’expériences VR/AR dédiés aux entreprises et à leurs actions de communication ou de formation ;

  • Un village Windows Mixed Reality présentera des cas d’usages HoloLens et les derniers casques Microsoft Windows Mixed Reality ;

A l’étage inférieur les visiteurs pourront retrouver :

  • Le village international qui accueillera des startups du monde entier !

  • Le village gaming, en partenariat avec la salle d’arcade VR MindOut

  • Le village R&D, où seront présentées les dernières avancées technologiques en la matière

  • Le village French start-up, sera occupé par des startups françaises qui œuvrent dans les domaines VR / AR

  • Le village santé en partenariat avec le Fonds FHF (fonds de dotation de la Fédération Hospitalière de France) présentant les dernières avancées en termes d’usages VR/AR dans le secteur de la santé.

Le programme des talks promet également d’être passionnant avec des thématiques comme : la VR au service du journalisme immersif, identité et réalité virtuelle, réalité augmentée pour l’industrie, l’accompagnement des personnes autistes avec HoloLens, l’utilisation de la VR par les Nations-Unies, l’e-sport VR

Et bien d’autres thèmes à découvrir pendant près de 40 talks de 20 à 25 min dans la salle Accenture.

virtuality-2017-goglasses-casque-vr

GoGlasses : Cette année, ce n’est plus seulement la VR qui sera mise en avant, mais la XR. Peux-tu nous expliquer pourquoi ?

O. Godest : La XR c’est un marché de grande ampleur à l’échelle mondiale et européenne. Valoriser notre savoir-faire en réalité augmentée et réalité mixte est donc bien évidemment essentiel pour une place de marché comme Virtuality. Si l’on se fie aux scénarios relativement optimistes de plusieurs études, on peut estimer une valeur à venir du marché VR/AR aux alentours de 15 milliards d’euros en Europe d’ici 2020. Cela veut aussi dire la création potentielle de plus de 200 000 emplois. Nous sommes donc bien évidemment les premiers supporters de cette industrie et de son développement en France.

GoGlasses : Virtuality sera présent cette année 2018 pour un Salon à Bueno Aires. Au-delà de la volonté d’internationalisation , pourquoi cette destination a t-elle retenu l’attention de Virtuality ?

Notre équipe organisera effectivement Virtuality Buenos Aires, en partenariat avec la Mairie de Buenos Aires, les 7, 8 et 9 juin 2018, au Centro Metropolitano de Diseño.

Cette destination a retenu notre intérêt car aucun événement VR/AR/MR majeur n’existe dans la zone LATAM a contrario de tous les autres continents. Pourtant l’arrivée des GAFA qui viennent investir fortement dans cette région du monde promet d’ouvrir de belles opportunités pour les entreprises œuvrant dans le secteur VR/AR/MR et il existe une communauté très forte de professionnels en Argentine. Ce choix nous paraissait donc tout à fait naturel pour faciliter les opportunités business locales. C’est également une belle opportunité pour nos entreprises françaises, nous pourrons ainsi leur faciliter l’accès à un marché prometteur à l’international.

Nous nous fixons comme objectif de réunir 80 exposants et 40 speakers pour cette première édition : des entreprises venant d’Argentine, de toute la zone LATAM et bien sûr de France avec la mise en place d’un village tricolore!

Un espace français réunira une dizaine d’exposants / speakers en partenariat avec l’Institut français d’Argentine : ce salon sera donc l’occasion de tisser un pont entre les écosystèmes immersifs français et sud-américains.

A l’image du salon parisien, des espaces thématiques (marketing, cinéma avec l’INCAA, santé, éducation, jeux vidéos…) et une zone networking seront mis en place. Le salon durera 3 jours, avec 2 jours réservés aux professionnels et une journée ouverte au grand public.

C’est un premier pas vers l’internationalisation de Virtuality et je pense que ce ne sera pas le dernier car nous avons déjà reçu des sollicitations d’autres pays pour exporter notre concept sur d’autres continents. C’est une très bonne nouvelle pour nos entreprises françaises afin de les aider dans leurs démarches d’exportation.

hololens-virtuality-goglasses

GoGlasses : Quels sont pour toi les 3 business les plus porteurs dans le domaine de la XR que voit émerger dans les prochains mois / années ? Et pourquoi ?

O. Godest : S’il faut en choisir seulement 3, ce qui est difficile compte tenu du potentiel de la XR, je dirais :

L’entertainment : ce business intéresse de nombreuses locomotives du secteur, ces sociétés sont capables d’investir massivement dans ce secteur, cela aidera à son développement rapide. Jeu vidéo, parcs d’attractions, salles d’escape games, location based entertainment (LBE), cinémas VR, nouvelles expériences dans les musées, expériences événementielles développées par des marques etc. sont de véritables d’opportunités de développement pour notre économie ;

Le secteur de la santé : depuis notre première édition nous sommes persuadés que ces technologies peuvent aider à mieux soigner, à mieux former les professionnels de santé, à mieux informer le public. La XR pour nous faire du bien, c’est un très beau challenge que nous souhaitons valoriser ;

L’éducation : ces outils ont un potentiel incroyable pour donner un nouvel accès à la culture et aux connaissances. La XR, ce sont des outils pour s’immerger dans des mondes inaccessibles, pour revivre de l’intérieur des événements historiques ou encore pour essayer sans avoir peur de se tromper puisque l’erreur virtuelle n’a pas de conséquences. Il y a encore de fortes contraintes économiques, éthiques et matérielles pour voir la XR dans toutes les écoles mais je crois fortement à son développement progressif.

A propos de Milan Boisgard

Fondateur du site GoGlasses.fr, je cherche à comprendre et à analyser le phénomène de réalité virtuelle et augmentée pour en tirer des usages concrets et développer le domaine.