Accueil / Réalité Virtuelle / Virtualitics : 4,4M$ pour développer la visualisation de big data en réalité virtuelle
virtualitics-visualisation-analyse-donnees-realite-virtuelle-1269×668

Virtualitics : 4,4M$ pour développer la visualisation de big data en réalité virtuelle

Virtualitics est parvenu à récolter la somme de 4,4 millions de dollars pour booster ses technologies de visualisation de big data en réalité virtuelle.

Visualiser, explorer et analyser des immenses bases de données en réalité virtuelle : voilà le cheval de bataille de Virtualitics, fruit d’une collaboration entre Caltech (Californie Laboratory of Technology) et NASA Jet Propulsion Laboratory (JPL). Le duo s’est ainsi spécialisé dans ce que l’on appelle de la data visualisation dans des environnements immersifs et collaboratifs. Une niche dans le secteur, qui a semble-t-il séduit Venture Reality Fund, le fonds à l’origine des 4,4 millions de dollars d’investissement dans Virtualitics, rapporte VentureBeat.

> Lire aussi : Virtualitics : la NASA et Caltech en route vers la visualisation de Big Data en réalité virtuelle

Ce nouveau pécule financier lui permettra notamment de faire grossir les rangs de ses équipes, et d’accélérer le déploiement de nouvelles fonctionnalités mixant réalité virtuelle et augmentée, intelligence artificielle ou encore langage naturel. « Virtualitics exploite la puissance de la réalité virtuelle et augmentée et de l’intelligence artificielle pour analyser de la big data d’une façon sans précédent », a déclaré Marco DeMiroz, co-fondateur de VR Fund.

« La réalité virtuelle est intrinsèquement bien adaptée à la perception humaine »

Michael Amori, co-fondateur et CEO de Virtualitics, résume quant à lui la finalité de leur projet : « Notre technologie permet aux sociétés de toute taille et de n’importe quel secteur d’identifier de manière plus efficace des schémas de données pouvant apporter de meilleurs résultats commerciaux, des économies et un avantage concurrentiel important ». Les utilisateurs se retrouvent en effet dans des espaces immersifs collaboratifs, où l’exploitation de données s’effectue en groupe et à l’aide d’outils mis à leur disposition.

> Lire aussi : La réalité virtuelle au cœur des entraînements de la NASA

« La réalité virtuelle est intrinsèquement bien adaptée à la perception humaine, à l’intuition et à la reconnaissance des formes. Elle permet de mieux percevoir certaines données difficiles à comprendre avec les techniques de visualisation traditionnelles », précisait le second de fondateur de la société, George Djrogovski, au début de l’année 2017. Actuellement, seuls quelques partenaires privilégiés ont accès à leur beta. Pour postuler, n’hésitez pas à vous rendez sur ce lien.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
chiffre-semaine-viveport-goglasses-990x545
Réalité virtuelle : le chiffre de la semaine

Selon son CEO Rikard Steiber, le système d’abonnement Viveport a déjà attiré 100 00 utilisateurs uniques en une semaine.

hololens-bande-annonce-schtroumpfs-jeu-realite-mixte-730x411
Microsoft Hololens : l’expérience MR Les Schtroumpfs est une pépite visuelle

Sony, Team AOL, Unit 9 et OMD se sont associés pour développer une expérience Schtroumpfs en réalité mixte. Et le...

Fermer