Accueil / Réalité Virtuelle / Virtualitics : la NASA et Caltech en route vers la visualisation de Big Data en réalité virtuelle
virtualitics-visualisation-analyse-donnees-realite-virtuelle-1269×668

Virtualitics : la NASA et Caltech en route vers la visualisation de Big Data en réalité virtuelle

La NASA (Jet Propulsion Laboratory) et Caltech (Californie Laboratory of Technology) sont en train de mettre au point une nouvelle solution de visualisation de données en réalité virtuelle intitulée Virtualitics. 

La Big Data est un terme encore récent. Littéralement « mégadonnées », il désigne un ensemble de données massif difficilement analysable par sa voluminosité. C’est pourquoi certaines entreprises, voire même certains journalistes (que l’on appelle des Data Journalistes), se sont spécialisés dans le traitement de toutes ces informations. En ressortent généralement des tendances ou des phénomènes vulgarisés sous forme de graphiques qui demeurent bien plus agréables à visualiser. En somme, de la traduction et de l’analyse de données.

Si les outils d’aujourd’hui nous permettent assurément bien de comprendre ces immenses bases, deux structures américaines se veulent elles plus complexes. Ou du moins plus progressistes. Jet Propulsion Laboratory (JPL) est le fruit d’une collaboration entre la NASA et Caltech, l’Institut de technologie de Californie. Persuadé de l’intérêt de la réalité virtuelle dans le secteur, JPL travaille actuellement sur un projet novateur jusque-là jamais exploré : de la Data Visualization dans des environnements immersifs, baptisé Virtualitics.

« La réalité virtuelle est intrinsèquement bien adaptée à la perception humaine, à l’intuition et à la reconnaissance des formes. Elle permet de mieux percevoir certaines données difficiles à comprendre avec les techniques de visualisation traditionnelles », détaille George Djrogovski, astrophysicien renommé et fondateur de Virtualitics. Et d’ajouter : « Nous fournissons un environnement naturel pour l’exploration collaborative de données visualisables et analysables. Les équipes d’utilisateurs peuvent interagir avec les données dans un espace virtuel partagé », finit-il d’expliquer dans les colonnes de RoadtoVR.

Une nouvelle manière d’observer, de comprendre et d’analyser de la Big Data : une feuille de route qui a semble-t-elle plu aux investisseurs, qui n’ont pas hésité à injecter trois millions de dollars dans le cadre d’une levée de fonds de l’entreprise. Cette collaboration devrait également voir naître un nouvel espace immersif à destination des professionnels. Le principe étant de travailler en temps réel sur des immenses bases de données, avec n’importe quel collègue situé à l’autre bout de la planète. Si certains environnements professionnels en réalité virtuelle ont déjà été développés par certaines sociétés, pouvoir travailler sur de la data relève d’un autre niveau. A voir si les grandes compagnies adopteront, ou pas, ce nouveau type d’outil VR.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.