Accueil / Réalité Virtuelle / On a testé Virtual Room, le premier escape game VR de Paris
virtual-room-escape-game-vr-995x550

On a testé Virtual Room, le premier escape game VR de Paris

Virtual Room est un escape game VR mêlant réflexion et immersion. Un cocktail réussi qui a déjà conquis le cœur des premiers utilisateurs. Le nôtre également.

Un an. Un an que le projet Virtual Room occupe une place centrale dans les petits papiers de Vincent Kawnick et ses partenaires, à l’origine du concept. Aujourd’hui, Virtual Room est sorti de terre pour s’implanter dans la capitale française, Paris. Trois semaines après son ouverture, force est de constater que l’espace a déjà rencontré son public : « Nos weekend sont pleins », s’enthousiaste M. Kawnick. Il faut dire que l’idée a de quoi plaire : reprenant les grandes lignes d’un escape game classique – jeu collaboratif dans lequel des énigmes sont à résoudre – Virtual Room va lui au-delà du réel en immergeant les utilisateurs dans des environnements en réalité virtuelle.

> Lire aussi : Carte de France des salles d’arcade en réalité virtuelle by GoGlasses : où trouvez les meilleurs espaces VR de France ?

virtual-room-escape-game-vr-4-4480x2450

Ainsi, cet escape game VR peut accueillir jusqu’à quatre joueurs en simultané, où collaboration, communication et observation seront les maîtres-mots pour accomplir différentes missions. « Plus on est, plus c’est cool », nous précise Vincent. « Le but est que toutes les personnes entre 12 et 70 ans puissent y jouer. On veut vraiment toucher le grand public ». Sachez que Virtual Room s’expérimente également en duo ou en trio. Plus concrètement, chaque joueur est placé dans ce que l’on appelle « un bloc » – comprenez, un espace d’une superficie de 3 x 3 m² – dans lesquels sont disposés un casque de réalité virtuelle HTC Vive et des contrôleurs. Chacun est alors libre de ses mouvements dans l’espace délimité.

virtual-room-escape-game-vr-4480x2450

Une expérience collaborative et sociale

Ici, le rôle de GoGlasses n’est pas de spoiler l’expérience. Nous nous contenterons donc de vous décrire avec subtilité et parcimonie notre aventure vécue. A chaque escape game, une histoire : celle de Virtual Room repose sur la recherche de matériels abandonnés par un équipage allié. Le principe étant de résoudre des énigmes qui vous transporteront alors d’époque en époque : du Moyen-Âge aux Pharaons en passant par la Lune et la Préhistoire. Un voyage dans le temps où le réalisme des graphismes risque d’en bouche bée plus d’un. « Il y a un côté contemplatif », analyse Vincent Kawnick, et de continuer : « Nous avons développé des environnements différents pour toucher le plus de monde possible, pour que chacun s’y retrouve ».

virtual-room-escape-game-vr-3-4480x2450

Virtual Room est certes une expérience en réalité virtuelle, mais elle n’en demeure pas moins collaborative et sociale. Tous les avatars des joueurs sont mutuellement visibles, certains environnements apportant même une touche d’interaction entre les membres d’équipe. Bref, un escape game VR véritablement convainquant, dont le seul point noir à retenir est la présence nuisible des câbles HTC Vive. Pas de quoi abattre les instigateurs du projet, qui nous ont d’ailleurs évoqué leurs belles ambitions. Objectif : vendre leur licence à d’autres salles, l’application n’étant pas fonctionnelle sur internet. D’ici là, une Mission n°2 devrait voir le jour d’ici six mois. Ça risque de promettre.

Infos pratiques :

  • Quoi : Virtual Room, un escape game VR
  • Où : 93 rue de Turenne, 75003, Paris
  • Horaires : tous les jours de 9h00 à 22h00
  • Prix : 25 € par personne

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.