Accueil / Réalité Virtuelle / Samsung : mieux diagnostiquer les maladies mentales grâce à la réalité virtuelle
samsung-medecine-vr-suicide-990x600

Samsung : mieux diagnostiquer les maladies mentales grâce à la réalité virtuelle

Samsung, Gangnam Severance Hospital et le créateur de contenus en réalité virtuelle FNI vont développer un outil permettant de mieux diagnostiquer certaines maladies mentales. Au coeur de ce projet ambitieux, la réalité virtuelle.

Samsung croit fermement aux bienfaits de la réalité virtuelle dans la médecine. La firme coréenne nous l’a déjà prouvé en développant une application immersive dédiée aux malvoyants, Samsung Relúmĭno. Objectif : aider les personnes souffrantes de cécité à combattre quotidiennement leur handicap en utilisant les solutions offertes par la réalité virtuelle. Cette fois-ci, la multinationale s’est attaquée à un sujet encore plus complexe : les maladies mentales.

> Lire aussi : Avec l’application en réalité virtuelle Relúmĭno, Samsung souhaite venir en aide aux malvoyants

Zdnet nous apprend ainsi que Samsung, en collaboration avec le Gangnam Severance Hospital, un hôpital de Séoul (Corée du Sud), et le créateur de contenus en réalité virtuelle FNI, travaillent actuellement sur un programme médical inédit. Celui de développer un outil permettant de mieux diagnostiquer des potentielles tentatives de suicide. Les trois acteurs de ce projet apporteraient ainsi tous leur pierre à l’édifice : un casque de réalité virtuelle pour le premier, la data de l’hôpital pour le second et le contenu en lui-même pour le troisième.

samsung-medecine-realite-virtuelle-990x550

La réalité virtuelle pour baisser le taux de suicide élevé de la Corée du Sud

Pourquoi le suicide, et pourquoi la Corée du Sud ? Car le pays est en proie à un fort taux de suicide depuis plusieurs années. En 2013, la Corée du Sud se classait deuxième dans le triste classement des nations les plus touchées par ce fléau, selon les données de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE). Une tendance confirmée deux ans plus tard par l’ONG Health Data et relayé par CnewsMatin.

> Lire aussi : Médecine VR : la réalité virtuelle pour guérir les paralysies faciales au Royaume-Uni

Mais Samsung ne compte pas uniquement se focaliser sur le suicide. La compagnie asiatique souhaite aussi fournir des évaluations psychologiques en utilisant son assistant personnel intelligent, Bixby, combiné à des données récoltées par sa montre Gear S3 et l’application développée par ses équipes, Samsung Health. A long terme, la compagnie cherchera à commercialiser l’ensemble de ses outils à la fois dans des hôpitaux, des centres psychiatriques et même dans nos domiciles.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.