Accueil / Réalité Virtuelle / Social VR : Linden Lab ouvre en bêta son réseau social en réalité virtuelle Sansar
reseau-social-realite-virtuelle-sansar-990x550

Social VR : Linden Lab ouvre en bêta son réseau social en réalité virtuelle Sansar

Sansar est un nouveau réseau social en réalité virtuelle dans lequel chaque utilisateur sera capable de créer son environnement immersif.

Quelques jours après l’annonce de la fermeture de la plateforme en réalité virtuelle AltspaceVR, la société californienne Linden Lab a décidé d’ouvrir en bêta son nouveau réseau social en réalité virtuelle baptisé Sansar. Linden Lab a acquis une certaine notoriété depuis la publication, en 2003, de Second Life, un monde virtuel dont le contenu est directement créé par les utilisateurs, tous représentés par des avatars.

> Lire aussi : Social VR : la plateforme AltspaceVR fermera définitivement le 3 août prochain

Sansar, un réseau social en réalité virtuelle créé par ses utilisateurs

Dans l’idée, Sansar rejoint Second Life, mais en version réalité virtuelle. Après quatre années de développement, les équipes ont mis au point un réseau social nouvelle génération compatible avec les casques de réalité virtuelle HTC Vive et Oculus Rift. Sansar est un ensemble d’expériences immersives créées par les utilisateurs du jeu. Ces derniers peuvent ensuite partager le lien de leur environnement VR sur la plateforme et les réseaux sociaux.

sansar-reseau-social-realite-virtuelle-990x550

« Sansar démocratise le Social VR. Jusqu’ici, la complexité et les coûts financiers ont limité la création et la publication d’expériences. Sansar renverse radicalement ces problématiques. Cela a été inspirant de voir ces centaines d’expériences immersives déjà développées pour Sansar », explique le CEO de l’entreprise américaine, Ebbe Altberg, dans une interview accordée à GamesBeat, relayée par Venture Beat. En somme, Sansar est un réseau social appartenant à ses utilisateurs.

Sansar : des défis financiers à surmonter

Aujourd’hui, plus de 14 000 personnes ont tenté d’accéder à la bêta, alors que seulement 3000 places seront distribuées par les dirigeants. Les environnements immersifs sont quant à eux limités à 35 gamers maximum, mais devraient voir leur nombre augmenter à 100 d’ici plusieurs mois. Sont déjà accessibles en réalité virtuelle : des jeux multijoueurs, des infrastructures artistiques, des théâtres, musées ou encore sites historiques.

sansar-reseau-social-realite-virtuelle-990x540

Sansar devra cependant surmonter plusieurs grands défis : celui de monétiser sa plateforme pour générer des revenus. La récente déconvenue financière d’AltspaceVR nous a rappelé à quel point le marché grand public manquait de maturité. Pour toucher les masses, Sansar se devra d’imaginer de nouveaux usages et des nouvelles fonctionnalités pour fidéliser un public sur le long terme, et espérer trouver un business model durable.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
bagpack-vr-z-vr-g1-hp-990x500
HP sort un bagpack VR aux côtés d’Intel et Nvidia

Hewlett-Packard a levé le voile sur un bagpack VR équipé d’une carte graphique Nvidia et d’un processeur Intel. Son nom...

telekynesie-realite-virtuelle-990x500
Neurable : contrôlez mentalement des objets dans la réalité virtuelle

Au SIGGRAPH 2017, la start-up américaine Neurable a présenté un HTC Vive doté d’un électroencéphalogramme, permettant à l’utilisateur de contrôler...

Fermer