Accueil / Réalité Virtuelle / Spécialisée dans la réalité virtuelle et réalité augmentée, la start-up française ePawn a séduit Starbreeze

Spécialisée dans la réalité virtuelle et réalité augmentée, la start-up française ePawn a séduit Starbreeze

Dans un communiqué de presse publié sur son site, Starbreeze annonce le rachat d’ePawn, une société française spécialisée dans la réalité virtuelle et augmentée.

Les jeunes pousses françaises ont la cote. Référence dans le secteur de la réalité virtuelle, Starbreeze, société suédoise de développement de jeux vidéos, a récemment mis au jour sa dernière acquisition. Après avoir conclu un partenariat d’envergure avec Acer, l’entreprise a jeté son dévolu sur ePawn, start-up tricolore solidement installée sur le marché de l’AR et de la VR.

> Lire aussi : Nouveau partenariat entre Acer et Starbreeze, propriétaire de StarVR

« Avec ePawn, nous allons diversifier nos offres de réalité virtuelle »

A l’origine de plusieurs projets innovants, dont leur fameux plateau de jeu connecté, ePawn apportera son expertise et ses connaissances à la firme nordique, qui n’hésite plus à s’entourer de collaborateurs en tous genres. « Avec ePawn, nous allons diversifier nos offres de réalité virtuelle et de Toys-to-life tout en accélérant le développement de projets internes déjà en cours de production », a déclaré Bo Andersson Klint, le PDG de la compagnie. « Nous acquérons ici tout un panel de brevets (7 au total, ndlr) qui bénéficieront à Starbreeze dans les années à venir », a-t-il conclu.

ePawn / Starbreeze : un rachat de 5,5 milllions d’euros

Qui dit acquisition, dit forcément chiffres. Ces derniers ont en effet été publiés, actant la transaction à hauteur de 5,5 millions d’euros (4 millions en actions et 1.5 million en cash). Comme le montre la vidéo ci-dessus, cette alliance implique également l’arrivée d’une nouvelle technologie dans les murs de Starbreeze, à savoir une sorte de « roomscale ». Comprenez un tapis à capteurs intégrés qui permettra de se déplacer dans la réalité virtuelle.

Propriétaire du casque StarVR, Starbreeze risque de s’imposer comme un sérieux concurrent sur l’échiquier de la VR.  Son produit s’était déjà fait remarquer par son champ de vision bien supérieur à celui de ses concurrents Oculus Rift et HTC Vive : 210° de haut et 130° de large contre 110° et 100°. A voir quelles autres surprises nous réservent ses dirigeants.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.