Accueil / Réalité Virtuelle / Procès Oculus VR – Facebook / ZeniMax : vers la fin des jeux Oculus ?
oculus-vs-zenimax-636×358

Procès Oculus VR – Facebook / ZeniMax : vers la fin des jeux Oculus ?

La société ZeniMax souhaite interdire la vente des jeux Oculus utilisant les codes dérobés par John Carmack.

Une affaire judiciaire loin d’être bouclée. Alors qu’Oculus a été condamné à verser la somme de 500 millions de dollars à ZeniMax pour une affaire de violation d’accord de confidentialité, l’éditeur de jeux vidéos en a rajouté une couche, jeudi 23 février, en demandant à un juge fédéral d’interdire la vente des jeux Oculus utilisant des codes volés par John Carmack, ancien employé de ZeniMax.

> Lire aussi : Verdict : Oculus condamné à verser 500 millions de dollars à ZeniMax

Un nouveau procès qui vient s’ajouter au premier, dans lequel la filiale de Facebook n’avait pas dit son dernier mot en décidant de faire appel de la décision du tribunal. Rachetée en 2014 pour deux milliards de dollars par Facebook, Oculus aurait bénéficié d’un certain nombre données portant sur des technologies liées à la réalité virtuelle.

john-carmack-palmer-luckey-oculus-vr-proces-3000x1500
Palmer Luckey (à gauche- et John Carmack (à droite)

De la data censée rester dans le plus grand secret, notamment à l’aide d’un accord de non-divulgation signé entre ZeniMax et John Carmack (très proche du fondateur d’Oculus à l’époque, Palmer Luckey). Le 26 septembre 2013, Mr. Carmack rejoignait les rangs d’Oculus quelques mois avant l’acquisition de Facebook. Selon ZeniMax, John. C aurait ensuite divulgué des informations confidentielles ayant contribué à la conception du casque de réalité virtuelle Oculus Rift.

> Lire aussi : Procès Oculus VR – Facebook / ZeniMax : ce que l’on sait

C’est pourquoi la société américaine attaque une nouvelle fois Oculus, en lui demandant notamment l’arrêt des ventes des jeux Oculus crées grâce aux fameuses données. Si le tribunal rejette l’accusation, Zenimax souhaite recevoir des compensations financières : 20% de chaque achat d’un casque Oculus Rift, selon jeuxvideos.com. Une nouvelle mésaventure qui n’arrange pas les affaires de la compagnie, déjà en retard dans les ventes de son modèle par rapport à ses concurrents.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.