Accueil / Réalité Virtuelle / Occipital acquiert Paracosm pour du scan 3D à grande échelle
occipital-rachat-parascom-scan-3D-990x480

Occipital acquiert Paracosm pour du scan 3D à grande échelle

Un rachat qui permettra à Occipital d’avoir la main sur la technologie de Parascom, capable de scanner des espaces d’une portée de 100 mètres.

Parascom : un scanner 3D d’une portée de 100 mètres

Lorsqu’une start-up marche sur les plates-bandes d’une entreprise plus importante, cette dernière n’hésite pas à soumettre une proposition d’achat pour acquérir sa technologie et continuer son chemin sans aucune encombre. C’est ce que l’on appelle la loi du business. Le cas d’Occipital et de Parascom, deux entreprises spécialisées dans le scan 3D, l’illustre parfaitement. La première, davantage centrée sur les espaces intérieurs, a récemment racheté la seconde, plutôt focalisée sur des vastes zones en extérieur.

Occipital a donc vu une opportunité d’améliorer sa technologie de scan, baptisée Canvas, uniquement compatible avec l’iPad. De son côté, Parascom a développé un hardware intitulé PX-80, capable de numériser des espaces intérieurs et extérieurs avec une portée de 100 mètres. « Nous sommes ravis de rejoindre Occipital pour fournir encore plus de 3D dans le monde entier, et développer de nouveaux outils de qualité à la fois rapides, intuitifs, abordables et mobiles », peut-on lire sur le communiqué publié sur le site de Parascom.

Occipital, sur tous les fronts

Cette acquisition devrait quelque peu redéfinir la stratégie de développement d’Occipital. Le savoir-faire et les connaissances de Parascom lui permettront notamment d’élargir sa cible et de se positionner sur un nouveau type de marché que sont les environnements extérieurs. « Ensemble, nous ferons en sorte de tout capturer, des cuisines aux sites industriels, et d’amener la 3D là où elle devrait être : dans le design et la construction, tant pour les professionnels que le grand public », précise le communiqué.

A l’avenir, la compagnie californienne cherchera donc à toucher tant le secteur professionnel que celui du grand public. Et d’adapter ses technologies en fonction du type de client : le PX-80 étant un produit plutôt adressé aux industriels, quand la technologie Canvas aurait plus de chance de toucher les particuliers. A noter que l’entreprise américaine est également à l’origine d’un casque de réalité virtuelle sorti fin 2016, et exclusivement compatible avec les iPhone. La numérisation 3D reste tout de même son premier domaine d’expertise.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.