Accueil / RÉALITÉ VIRTUELLE / La réalité virtuelle au cœur des entraînements de la NASA
nasa-entrainement-spatial-realite-virtuelle-800x432

La réalité virtuelle au cœur des entraînements de la NASA

La National Aeronautics and Space Administration (NASA) s’est associée à Unreal Engine pour développer des entraînements spatiaux en réalité virtuelle.

Quoi de plus normal pour la NASA que de s’équiper des technologies de pointe ? Aujourd’hui, envoyer un homme dans l’espace nécessite des moyens lourds : entraînements physiques et psychologiques poussés à l’extrême, sans parler des coûts financiers onéreux. Pour préparer un astronaute aux dures conditions du cosmos les organisations font appel à des dispositifs techniques bien précis : une centrifugeuse pour supporter les « g » ou encore des environnements aquatiques censés simuler les effets de l’apesanteur.

> Lire aussi : Science : Les meilleures vidéos 360

Cette fois-ci, l’agence américaine s’est rapprochée d’un certain Unreal Engine pour développer des expériences immersives dignes des missions spatiales que l’on connaît aujourd’hui, rapporte le site techcrunch.com. Le principal concurrent de Unity, principalement connu pour ses jeux haut de gamme, a donc mis au point une séance d’entraînement VR à destination des futurs astronautes. L’idée étant de s’approprier plus rapidement les instruments scientifiques de la Station Spatiale Internationale (ISS), en orbite autour de la Terre depuis 1998.

Accélérer les formations

Pour plus de réalisme, les équipes de travail sont parvenues à reproduire les conditions de vie des hommes de l’espace, à savoir l’apesanteur. Si l’utilisateur est bel et bien cloué au sol lors de l’expérience VR, les objets flottent eux dans les airs. Selon la vidéo, un système de harnais décuplerait en revanche l’immersion en faisant ressentir la sensation de flottabilité. Bref, ce complément d’entraînement s’avère être un gain de temps considérable pour la NASA : il pourrait en effet accélérer la formation d’un astronaute, en particulier sur les outils spatiaux à maîtriser à la perfection (véhicules compris).

> Lire aussi : Virtualitics : la NASA et Caltech en route vers la visualisation de Big Data en réalité virtuelle

Précisons que la NASA n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de technologies immersives. En 2014, l’organisation US avait réalisé des batteries de test des Google Glass en milieu sous-marin. Un signe fort qui prouvait déjà à l’époque le potentiel de la réalité virtuelle et augmentée. Plus récemment, la NASA et Caltech se sont associés pour mettre au point une nouvelle solution de visualisation de données en réalité virtuelle, baptisée Virtualitics. Rien d’étonnant, donc, à ce que l’entreprise s’équipe de simulations VR.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
test-complet-google-daydream-view-casque-realite-virtuelle-700x300
Google Daydream View : liste complète des applications VR Daydream disponibles

Le site vrheads.com a regroupé en un seul article la liste exhaustive des applications du casque de réalité virtuelle Daydream...

psvr-materiel-location-playstation-vr
PlayStation VR : un tracking inside-out à venir ?

La société Sony a déposé un brevet qui en dit long sur ses ambitions : un système d'inside-out tracking pourrait être...

Fermer