Accueil / Réalité Virtuelle / Microsoft rejoint l’OpenXR Working Group pour travailler sur les standards du secteur
openxr-microsoft

Microsoft rejoint l’OpenXR Working Group pour travailler sur les standards du secteur

Jusque-là grand absent de l’OpenXR Working Group, Microsoft a comblé ce manque en rejoignant les rangs de ce groupe de travail lancé par Khronos.

OpenXR Working Group : endiguer la segmentation du secteur VR/AR

Microsoft s’est fait attendre. L’entreprise américaine derrière la plateforme Windows Mixed Reality, à la fois compatible avec les Microsoft Hololens et les casques de réalité virtuelle de ses partenaires Lenovo, Acer, Dell, Samsung ou encore HP, a intégré l’OpenXR Working Group, une organisée constituée des leaders du secteur (Google, HTC, Intel, LG, Oculus, Samsung, Unity, Sony ou encore Valve) et lancée par Khronos Group.

OpenXR Working Group joue un rôle bien particulier : il définit notamment les standards de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée. A titre d’exemple, Khronos Group gère déjà différentes interfaces de programmation comme WebGL ou Vulkan. De son côté, l’OpenXR Working Group va chercher à endiguer la segmentation en focalisant ses efforts sur la standardisation. Un travail de l’ombre qui a pour objectif de faire avancer le domaine de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.

openxr-working-group-990x400

OpenXR : Faciliter la compatibilité entre les plateformes, les applications et les devices

En d’autres termes, ce consortium fait en sorte de faciliter la compatibilité entre les plateformes, les applications et les devices du milieu. Conséquences : les développeurs ont l’opportunité de créer des expériences capables de fonctionner sur divers casques de réalité virtuelle ou augmentée, quelque soit la plateforme utilisée. L’idée est de permettre de créer des standard ouverts sur lesquels les marques et développeurs vont pouvoir s’appuyer pour développer leurs expériences. L’occasion par la suite pour les utilisateurs de découvrir plus facilement du contenu VR ou AR.

Aujourd’hui, la firme de Redmond occupe une place centrale dans le chemin de la démocratisation des technologies immersives. Son entrée dans l’OpenXR Working Group semblait donc essentielle, alors que deux autres compagnies demeurent encore absentes : Apple, à l’origine du kit de développement ARKit, et Magic Leap, dont le produit AR « révolutionnaire » pourrait voir le jour d’ici les deux prochaines années.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.