Accueil / Réalité Virtuelle / Lytro annonce « Volume Tracer » pour créer des contenus encore plus immersifs
lytro-volume-tracer-678x381

Lytro annonce « Volume Tracer » pour créer des contenus encore plus immersifs

Lytro annonce « Volume Tracker ». Une belle opportunité pour les films en VR et les vidéos 360. GoGlasses vous explique en quoi cela consiste.

Lytro : résoudre une problématique actuelle de la réalité virtuelle.

Actuellement, lorsque vous regardez un contenu en « réalité virtuelle » via un casque de réalité virtuelle, vous avez deux possibilités :

  1. Soit l’expérience en VR a été enregistrée en vidéo 360 et vous pouvez obtenir une interaction 3DOF (Degrees of Freedom) avec cette dernière. On appelle ce type d’expérience « pré-calculée ».
  2. Soit l’expérience en VR est dite « en temps réelle », c’est-à-dire que chaque mouvement et interaction de l’utilisateur est calculé instantanément par un ordinateur pour permettre une immersion totale en 6DOF. Bien évidemment, cela requiert une grande puissance de calcul et graphique.

Comme vous l’aurez donc compris, le 6DOF n’est pas possible dans une expérience pré-calculée puisque par définition, on ne peut pas connaître les mouvements et la position d’un utilisateur. Certains reprochent d’ailleurs à ce titre le fait que les vidéos 360 ne seraient pas de « la réalité virtuelle ». Débat qui n’est pas tranché aujourd’hui et qui reste encore ouvert.

Vous avez donc compris la problématique : comment obtenir une expérience « temps réel » via une expérience créée en « pré-calculée » ? C’est ici que la solution Lytro intervient.

Lytro en action

La solution proposée par Lytro est nommée « Volume Tracer« . C’est une solution software qui permet de placer (virtuellement) un grand nombre de caméras dans une scène afin que cela soit rendu en temps réel et avec 90 images par seconde. Selon les termes de Lytro :

De multiples caméras sont dans une scène en 3D. Chaque pixel dans cette scène 2D (ndlr, dans l’environnement 3D) fournit une information pour tracer un rayon de lumière permettant de créer un volume de champ lumineux de très haute résolution.

Concrètement, la solution « Volume Tracer » va permettre aux développeurs d’intégrer la possibilité de se mouvoir dans un environnement pré-calculé si ce dernier utilise la solution de Lytro. Un moyen bien évidemment de rendre l’expérience beaucoup plus impressionnante et plus immersive. Autre intérêt, il s’avère que la solution fonctionne avec un large spectre de logiciels 3D d’animation : Maya, Houdini, 3DS Max, Nuke…

Pour l’heure, un seul film a été testé avec la solution « Volume Tracer ». Il a été réalisé par Rodrigo Blaas et est nommé One Morning et produit par la société Nimble Collective.

La solution « Volume Tracer » n’est pas encore disponible en téléchargement et on ne connaît pas son prix. Néanmoins, il y a fort à parier que ce type de film pourrait se démocratiser dans les prochaines années auprès des producteurs de films en VR. L’ajout d’une telle fonctionnalité dans les films VR pourrait également impacter la narration elle-même, ce qui va pouvoir donner le champ libre à bon nombre de scénaristes et réalisateurs VR pour rebattre les cartes de narration en VR. De belles perspectives à venir.

A propos de Milan Boisgard

Fondateur du site GoGlasses.fr, je cherche à comprendre et à analyser le phénomène de réalité virtuelle et augmentée pour en tirer des usages concrets et développer le domaine.