Accueil / Réalité Virtuelle / Selon Google, nous apprenons mieux et plus vite avec la réalité virtuelle
formation-realite-virtuelle-google-990x500

Selon Google, nous apprenons mieux et plus vite avec la réalité virtuelle

Les équipes de Google à l’origine du projet Daydream ont cherché à savoir si la réalité virtuelle améliorait l’apprentissage d’une tâche comparé à un mode d’apprentissage plus traditionnel.

La réalité virtuelle peut-elle nous aider à apprendre mieux et plus vite ? C’est la question que se sont posées les membres d’équipe derrière le projet Daydream, développé par Google. Pour ce faire, la multinationale s’est lancée dans une expérimentation composée de deux groupes : l’un utilisant la réalité virtuelle, l’autre des vidéos Youtube. Le but étant d’apprendre à chacun des deux groupes comment utiliser une machine à café.

> Lire aussi : Formation VR : chez Volkswagen, la réalité virtuelle pour améliorer la formation des employés

Le groupe numéro 1 a donc été équipé de casque de réalité virtuelle et contrôleurs, avec lesquels ils devaient suivre des instructions au sein d’un environnement immersif notamment composé d’une machine à café reproduite en trois dimensions. Le groupe numéro 2 a lui visionné des vidéos Youtube qui diffusaient des tutoriels classiques. A la fin de chaque expérience, chaque testeur devait mettre en pratique la leçon apprise.

formation-realite-virtuelle-google-990x550

Des résultats probants pour le groupe réalité virtuelle

Selon Google, les résultats seraient globalement en faveur du groupe ayant expérimenté la réalité virtuelle. « Nous sommes très contents d’avoir découvert que les gens apprennent mieux et plus vite avec la réalité virtuelle », a déclaré Ian MacGillivray, ingénieur au sein de l’entreprise américaine. Le rapport final s’attardait notamment sur la qualité du café et les procédés de chaque candidat.

> Lire aussi : Formation VR : Walmart déploie massivement la réalité virtuelle pour former ses employés

« Le nombre d’erreurs et le temps d’exécution ont plus été faibles chez les membres du groupe appartenant à la réalité virtuelle », a précisé Ian. Trois essais ont été nécessaires au groupe numéro 2 (Youtube) pour obtenir un résultat correct, contre deux au groupe numéro 1 (Réalité virtuelle). Mais M. MacGillivray nuance cependant l’objectivité de cette recherche, en mettant légèrement en cause le choix de la machine à café comme cas pratique. 

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.