Accueil / Réalité Virtuelle : Actualités VR / Casques VR compatibles mobile : le début de la fin ?
acheter-controleur-xgear-vr-810x440

Casques VR compatibles mobile : le début de la fin ?

Selon un rapport d’International Data Corporation (IDC), les casques de réalité virtuelle compatibles avec les appareils mobiles devraient considérablement diminuer au cours des prochaines années. Au profit des solutions autonomes.

Les casques VR pour mobile en nette baisse d’ici 2021

L’émergence des casques de réalité virtuelle autonomes aurait-elle sonné le glas des casques VR compatibles avec les appareils mobiles ? C’est ce que laisse suggérer un nouveau rapport d’International Data Corporation (IDC), publié le 19 décembre. Selon ses recherches, trois types de produits existent actuellement sur le marché : avec téléphone, autonome et relié à un ordinateur ou une console.

En ressort alors un tableau constitué de la répartition de ces modèles en 2017 (casques AR compris, que nous ne prendrons pas en compte) : les « Screenless Viewer » (compatible smartphone) domine le classement avec 58,8 %, en raison notamment du succès du Samsung Gear VR et du Google Cardboard. Les « Tethered HMD » (du type HTC Vive, Oculus Rift et PlayStation VR) occupent la seconde place avec 35 %, alors que les « Standalone HMD » (Oculus Go, HTC Vive Focus, Pico Goblin) ferment la marche avec un petit 3,7 %.

oculus-go-990x555

Les casques VR autonomes en constante progression

Les prédictions du fournisseur mondial de renseignements chamboulent complètement la donne : en 2021, les casques VR autonomes devraient rattraper leur retard pour atteindre 26,4 %. Les « Tethered HMD » et « Screenless Viewer » perdent quant à eux de nombreux points pour chuter à 26,6 % et 14,8 %, respectivement. Et sonner ainsi la fin des modèles compatibles avec les appareils mobiles, loin derrière ses homologues.

Cette percée des solutions standalones n’a rien d’étonnant : depuis un an, elles suscitent l’intérêt tout particulier des grands constructeurs du secteur. Outre l’entreprise chinoise Pico, moins connue du grand public, Oculus, Lenovo et HTC se sont tous positionnés sur le créneau. S’affranchir des câbles et des smartphones semble la bonne direction à prendre pour continuer le travail de démocratisation de la réalité virtuelle. Les multinationales l’ont visiblement compris.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.