Accueil / Réalité Virtuelle / Les médecins militaires britanniques s’entraînent en réalité virtuelle
realite-virtuelle-entrainement-militaire

Les médecins militaires britanniques s’entraînent en réalité virtuelle

Au Royaume-Uni, des médecins de l’armée expérimentent les entraînements en réalité virtuelle pour mieux se préparer aux conditions réelles de la guerre.

Les forces britanniques innovent. Déterminée à préparer psychologiquement ses médecins aux duretés du terrain, la British Army s’est dotée d’une simulation en réalité virtuelle capable de reproduire une situation d’urgence, nous apprend m.phys.org. La dite simulation a en fait été mise en place pour la Medical Emergency Response Team (MERT), un groupe d’intervention directement déployé sur des événements graves à l’aide d’hélicoptères.

> Lire aussi : GunnAR, le prochain casque de réalité augmentée militaire de l’US Navy

Soigner en réalité virtuelle dans un faux hélicoptère Chinook

Autrement dit, la MERT est régulièrement confrontée au stress et à la pression. C’est pourquoi une équipe de la Human Interface Technologies Team, de l’université de Birmingham, a réussi à reproduire l’environnement d’un Chinook, hélicoptère de transport lourd d’origine américaine, dans lequel des médecins vivent des expériences immersives similaires à la réalité.

entrainement-militaire-realite-virtuelle

Des gants VR pour améliorer l’immersion

Pour parfaire la simulation, tous les éléments normalement présents dans l’hélicoptère ont été disposés autour des médecins. Ainsi, chaque objet visionné dans la VR se trouve dans la réalité du testeur, améliorant dès lors l’immersion. Un mannequin ultra réaliste a même été conçu pour l’occasion. Pour finaliser le tout, des gants dotés de capteurs permettent à son porteur d’apercevoir et d’interagir dans l’environnement virtuel.

> Lire aussi : Dossier : les applications en réalité virtuelle et augmentée qui révolutionnent la médecine

L’objectif de ce projet est clair : aider les hommes de terrain à sauver des vies sans perdre ses moyens. Certaines missions sont parfois périlleuses et intensives, pouvant même déstabiliser les meilleurs. Si le test s’avère être concluant, l’armée pourrait bien s’équiper de ce genre de simulateur en adaptant les contenus à des troupes de combats, à titre d’exemple.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.