Accueil / Réalité Virtuelle / École : Comment la réalité virtuelle peut-elle influer sur notre apprentissage ?

École : Comment la réalité virtuelle peut-elle influer sur notre apprentissage ?

Si l’année 2016 a vu le nombre d’applications éducatives augmenter, l’année 2017 pourrait elle représenter un tournant pour nos modes d’apprentissage.

Apprendre en réalité virtuelle peut s’avérer difficile à concevoir. Et pourtant, son potentiel éducatif ne cesse de croître au vu des nouvelles applications immersives publiées ces dernières années. L’exemple le plus probant est sans nul doute la plateforme Google Expeditions, spécialement destinée au domaine de l’éducation. Disons-le : Google a frappé fort en se positionnant comme une force de proposition dans le développement d’expériences en réalité virtuelle pour collégiens, lycéens et étudiants. Il faut dire que son application a bien fait du chemin depuis sa présentation à la Google I/O 2015 : uniquement réservé aux développeurs à ses débuts, Google Expeditions s’est ensuite ouvert aux établissements américains, étrangers – 1 million d’étudiants bénéficiaient déjà d’un programme 3.0 mi-2016 – avant d’envahir les Play Store du monde entier.

La réalité virtuelle, source de motivation

Et si Google Expeditions s’immisçait peu à peu dans les salles de cours ? Rien d’utopique, mais une simple réalité. Certains enseignants ont pris les devants en équipant leur classe de casques de réalité virtuelle. Les avis sont unanimes : la VR capte l’attention des élèves, attise la curiosité et provoque même une certaine excitation. « L’engagement des élèves n’est pas le même », raconte Brian Schuman dans les colonnes d’arvrmagazine.com. Ces résultats significatifs prouvent une fois de plus l’intérêt éducatif des contenus immersifs. Mieux, et personne ne se le cache, la réalité virtuelle captive elle aussi les enseignants. En somme, tout le monde est gagnant.

Comment ne pas croire en la finalité éducative de cette technologie ? En jetant un œil sur la liste des vidéos publiées, force est de constater que Google a visiblement compris les attentes de chacun : visite de l’International Space Station, plongée dans les récifs du Galapagos, vulgarisation du système respiratoire, seconde guerre mondiale, ruines aztèques et mayas, dans la peau d’un chirurgien, changements environnementaux de l’île de Borneo. Bref, Google met à disposition du monde entier toute une palette de contenus en 360, qui s’attarde tant sur l’histoire, la nature, la géographie ou encore la science. Et visiblement le succès est au rendez-vous si on en croit cette vidéo d’une classe en train de tester l’application Google Expedition avec un Google Cardboard :

En clair, la multinationale nous donne les moyens d’apprendre autrement. Enfiler un casque de réalité virtuelle pour mieux comprendre le fonctionnement du corps humain est une pratique bien plus ludique que de retenir un schéma dessiné sur papier. En d’autres termes, la pédagogie des leçons ne serait pas chamboulée, mais seulement modernisée au profit de tous.

realite-virtuelle-education-medecine-1280x720

La réalité virtuelle pour découvrir le monde

En sachant qu’un professeur peut contrôler, en tant que « guide », l’ensemble des expériences en réalité virtuelle, l’intérêt de l’application prend tout son sens. Terminés les chapitres interminables composés de dizaines de paragraphes, place aux visites virtuelles plus vraies que jamais. « Certains de nos étudiants n’ont jamais vraiment quitté leur bulle. La réalité virtuelle est un moyen relativement peu coûteux pour leur montrer le monde », argumente Jaime Donally, créateur du chat #ARVRinEDU sur Twitter.

Il faudra cependant surmonter quelques obstacles pour apercevoir, un jour, la réalité virtuelle dans nos classes. Si certains établissements privés possèdent les moyens financiers pour investir dans ce nouveau genre de fourniture, d’autres pourraient être plus hésitants à s’engager dans cette voie. La technologie immersive nécessite en effet des moyens plus poussés, à l’image d’une connexion wifi puissante et non buggée. La réalité virtuelle est également inséparable du smartphone, appareil ultra démocratisé à travers la planète, mais qui rencontre encore quelques réticences économiques dans certaines parties du monde.

> La réalité virtuelle s’immisce peu à peu à l’école

Précisons que Google n’a pas l’ambition de remplacer tous les bouquins : l’entreprise américaine cherche ici à apporter une complémentarité éducative qui pourrait redonner un souffle nouveau à des systèmes scolaires parfois décriés pour leurs méthodes traditionnelles et en décalage avec leur temps, celui de l’hyper connectivité et du développement constant de nouvelles technologies.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Google développe un outil de compression 3D pour le WebVR

Google développe un outil de compression 3D pour un WebVR plus fluide, plus rapide et plus facile d'utilisation. Une belle promesse...

video-360-voyage-sydney-australie-1200x400
Sydney : les meilleures vidéos 360 d’Australie

GoGlasses a sillonné chaque recoin du web pour vous faire vivre un tour d'Australie en vidéo 360. Voyageurs, baroudeurs, globe-trotters,...

Fermer