Accueil / Réalité Virtuelle / En s’équipant de deux bornes de réalité virtuelle, Le Havre participe à la démocratisation de la VR
bornes-realite-virtuelle-le-havre-900x506

En s’équipant de deux bornes de réalité virtuelle, Le Havre participe à la démocratisation de la VR

La mairie du Havre a loué pour deux ans des bornes de réalité virtuelle à la start-up Timescope. Objectif : plongez les habitants dans Le Havre d’antan.

En voilà une démarche innovante. Séduite par le concept de la start-up TimeScope, fondée par Adrien Sadaka et Basile Segalen et présente au salon Virtuality 2017 (vainqueur du concours NUMA Paris), la mairie du Havre a voulu voir grand pour ses 500 ans d’existence : elle s’est équipée de deux bornes de réalité virtuelle installées sur le quai de Southampton et au niveau de l’hôtel de ville. Gratuits et en accès libre, les deux dispositifs garantissent un voyage dans le temps en projetant en réalité virtuelle des images historiques de la ville.

Au Havre, la réalité virtuelle pour voyager dans le temps

La première transporte les utilisateurs au 19e siècle (1860) : découverte du port de l’époque, de ses bateaux marchands et du Musée des Beaux Arts. Un flashback qui rappelle la puissance économique de cette cité portuaire, principal carrefour commercial européen depuis déjà 200 ans. La seconde expérience immersive revient sur la métamorphose du quai de Southampton, littéralement anéanti pendant la seconde guerre mondiale avant sa reconstruction complète. Un bon moyen d’imaginer les efforts fournis pour réhabiliter cette partie de la ville.

Deux autres contenus 360 composent la seconde borne placée à l’hôtel de ville. Les passants peuvent ainsi admirer la mairie pendant la période de l’entre-deux-guerres, ses jardins et son ancien tramway. Alors qu’une autre vidéo s’attarde sur sa reconstruction réalisée par Auguste Perret entre 1944 et 1950, des bombardements ayant détruit l’édifice pendant la seconde guerre qui a secoué le 20e siècle.

bornes-realite-virtuelle-le-havre-830x400

Le Havre pour découvrir un nouvel usage de la réalité virtuelle

« Nous voulions un équipement événementiel qui apporte une dimension historique aux 500 ans du Havre, ainsi qu’un outil de partage et de concertation autour de l’utilisation de l’espace public », a expliqué le maire du Havre, Luc Lemonnier, dans les colonnes de Ouest-France. Tandis que le duo fondateur a lui soutenu l’initiative de la mairie : « Après Paris, Le Havre est la deuxième ville française à proposer ce mobilier urbain interactif ».

> Lire aussi : Quels sont les principaux obstacles à l’adoption de la réalité virtuelle ?

Plus globalement, l’installation de ces dispositifs participe entièrement à la démocratisation de la réalité virtuelle, car gratuite et ouvert à tous. Les habitants découvrent également un usage des technologies immersives autre que celui des jeux vidéo, grâce à la dimension historique des contenus proposés. La réalité virtuelle fait voyager, donne un aperçu réaliste du passé et transmet des nouvelles connaissances dans un format innovant. Un exemple sur lequel d’autres villes françaises pourraient s’inspirer.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
youtube-video-360-spectateur-990x545
Chiffre de la semaine : 75 % des spectateurs ne regardent que 90° d’une vidéo 360 Youtube

Selon Youtube, les spectateurs ne regarderaient que 90° d’une vidéo 36 Youtube.  

apple-arkit-realite-augmentee-business-990x750
Apple ARKit, ou la naissance de nouveaux business liés à la réalité augmentée sur iPhone

La WWDC 2017 a été l’occasion pour Apple de lever le voile sur ARKit, un kit de développement dédié à...

Fermer