Accueil / Réalité Virtuelle / Avec « VR dancefloors : Techno in Berlin », Google lance les Boiler Rooms en réalité virtuelle
boiler-room-vr-berlin-google-daydream-view-990x650

Avec « VR dancefloors : Techno in Berlin », Google lance les Boiler Rooms en réalité virtuelle

Google et Boiler Room se sont associés pour développer une expérience musicale en réalité virtuelle baptisée « VR dancefloors : Techno in Berlin ».

Quel clubber invétéré n’a jamais rêvé d’entrer dans les inatteignables discothèques undergrounds de Berlin ? Des espaces célèbres à travers le monde suscitant la curiosité de chacun, et dans lesquels des berlinois se trémoussent jour et nuit au rythme des basses vrombissantes. Un rêve que les fans de musique électro’ vont désormais pouvoir caresser du bout des doigts, grâce à l’expérience baptisée « VR dancefloors : Techno in Berlin ».

> Lire aussi : Musique et concert : les meilleures vidéos 360

Google et le projet londonien Boiler Room ont en effet conclu un partenariat dont les contours nous sont présentés sur le blog de la multinationale américaine.  « VR dancefloors : Techno in Berlin » est une expérience en réalité virtuelle de 15 minutes uniquement disponible sur le casque Daydream View et les téléphones compatibles. Le contenu repose sur une « aventure night club », au cours de laquelle l’utilisateur est plongé dans une discothèque berlinoise ambiancée par le Dj local FJAKK.

Boiler Room en live streaming 360

Les hommes à l’origine du projet ont également ajouté quelques options supplémentaires : visiter la boîte de nuit en question fait par exemple partie des fonctionnalités développées. Un moyen comme un autre d’apercevoir un bout des infrastructures musicales d’Outre-Rhin. « La réalité virtuelle représente la prochaine étape de l’expérience musicale immersive, interactive et en ligne », a déclaré Steven Appleyard, à la tête du pôle Business Développement chez Boiler Room.

> Lire aussi : Regarder des Boiler Room en réalité virtuelle c’est pour bientôt !

A l’avenir, les Boiler Rooms diffusées sur internet pourraient bénéficier d’une couverture médiatique en live streaming 360. Une idée loin d’être utopique, qui plus est depuis les récentes mises à jour du réseau social Facebook : diffuser du contenu 360 en direct a en effet été ouvert à tous. Plus globalement, les organisateurs de concerts et festivals seraient eux aussi susceptibles de s’approprier les technologies immersives. A voir si les événements estivaux électroniques nous enverront, ou pas, de la frappe en réalité virtuelle.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.