Accueil / Réalité Virtuelle / BMW intègre la réalité virtuelle dans ses processus de développement automobile
bmw-logo-hologramme-voiture-autonome-1920x1200

BMW intègre la réalité virtuelle dans ses processus de développement automobile

La marque BMW s’est emparée des technologies immersives pour designer à moindre coût ses nouveaux modèles de voiture. Un pionner dans le secteur.

Améliorer la productivité : l’un des enjeux actuels des grandes entreprises mondiales. Et utiliser les dernières innovations semble aujourd’hui essentiel au succès des sociétés. C’est pourquoi certaines d’entres elles n’hésitent plus à s’équiper des technologies de pointe, à l’image du groupe allemand Bayerische Motoren Werken, plus connu sous le nom de BMW.

> Lire aussi CES 2017 : Un système holographique dans les voitures de BMW

Déjà positionnée sur les tableaux de bord automobile en réalité augmentée, système dévoilé quelques semaines avant le Consumer Electronics Show 2017, la firme allemande a cette fois-ci directement intégré la réalité virtuelle au cœur de ses bureaux. Autrement dit, ses employés ont fait appel au moteur de jeu Unreal Engine pour développer en 3D design intérieurs (revêtement de surface, taille des fenêtres) et fonctionnalités d’un véhicule.

bmw-developpement-automobile-realite-virtuelle-738x492

Des coûts financiers amoindris

Cette méthode est par exemple capable de repérer les anomalies d’un produit lors de son processus de développement. L’utilisation d’un tel dispositif permet également aux ingénieurs de se faire une idée claire et nette de leur travail, en prévisualisant un produit pour des coûts financiers bien en deçà des budgets habituels. Un gain de temps considérable pour des dépenses minimes, qui, selon, BMW, améliorerait aussi la collaboration entre employés de l’entreprise à travers le monde.

> Lire aussi : Automobile : Jaguar se positionne sur les showrooms en réalité virtuelle

« Unreal Engine et la réalité virtuelle sont devenus des éléments cruciaux à la validation de design automobile », explique Simon Jones, directeur d’Unreal Engine Enterprise, à vrfocus.com. Et de continuer « Les constructeurs définissent des paramètres que les outils d’Unreal Engine fournissent sur des plateformes dédiées. Permettant ainsi aux ingénieurs et designers de disposer d’une plus grande liberté professionnelle qu’il n’avait pas auparavant, notamment à cause des coûts de prototypage et du temps de construction », a-t-il conclu.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.