Accueil / Réalité Virtuelle / Alejandro González Iñárritu reçoit un oscar spécial pour son film VR Carne y Arena

Alejandro González Iñárritu reçoit un oscar spécial pour son film VR Carne y Arena

Carne y Arena est un court-métrage en réalité virtuelle qui raconte la tumultueuse traversée de la frontière américaine par des migrants mexicains.

Carne y Arena : un film VR de 7 minutes primé d’un oscar spécial

Une première dans le secteur de la réalité virtuelle. Le projet cinématographique VR réalisé par Alejandro González Iñárritu et baptisé Carne et Arena est récompensé d’un oscar spécial décerné par l’Académie américaine des arts et des sciences, peut-on lire dans les colonnes de Variety, qui précise au passage qu’un tel prix n’avait plus été attribué depuis 1996, pour le film Toy’s Story de Pixar. C’est dire le geste symbolique de l’institution américaine.

Réalisé en collaboration avec Emmanuel Lubezki, directeur de la photographie, illustre photographe mexicain aux multiples récompenses et proche du réalisateur Alfonso Cuarón (Gravity, Les Fils de l’homme), Carne y Arena est un court-métrage d’environ 7 minutes divisé en 3 séquences. Ce projet immersif raconte l’histoire d’un petit groupe de migrants mexicains tentant de traverser la frontière américano-mexicaine par le désert de Sonora, situé dans le sud-ouest des États-Unis et dans le nord du Mexique.

carne-y-arena-ocar-films-vr-990x550

Mettre le spectateur dans la peau d’un exilé mexicain

Plus qu’un film en réalité virtuelle, Carne y Arena cherche à mettre le spectateur dans la peau d’un exilé mexicain. Un environnement réel rappelant le décor du film a ainsi été installé pour décupler le réalisme et l’immersion de l’expérience. Le réalisateur mexicain se verra remettre son prix spécial lors des Governors Awards à Hollywood, le 11 novembre prochain. Lui qui avait déjà remporté le César du Meilleur film étranger pour Birdman, en 2016, et l’Oscar du Meilleur réalisateur pour The Revenant, la même année.

Présenté pour la première fois au Festival de Cannes 2017, Carne y Arena est actuellement diffusé à la Fondation Prada à Milan, au Centre culturel Tlatelolco de Mexico et au musée d’art contemporain (Lacma) de Los Angeles. Alejandro González Iñárritu fait partie des pionniers du cinéma en réalité virtuelle, et pourrait ici être à l’origine d’une nouvelle tendance cinématographique encore à ses balbutiements. Une idée loin d’être utopique, puisque les festivals du 7e art accueillent de plus en plus de catégories exclusivement dédiées aux films immersifs.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.