Accueil / Réalité Augmentée / La réalité augmentée occupera une place importante dans les milieux professionnels
realite-augmentee-data-entreprise-1330x810

La réalité augmentée occupera une place importante dans les milieux professionnels

Le MIT construit actuellement un laboratoire visant à accélérer le développement de la réalité augmentée.

Si le rythme de croisière de la réalité augmentée n’atteint encore pas celui de la réalité virtuelle, son usage se précise peu à peu. Les grands travaux AR du secteur se comptent sur les doigts de la main : MagicLeap, et ses mystérieux projets financés à coup de milliard de dollars, les Microsoft Hololens, ou Story Fab et son concept de storytelling. Sans parler, de toute évidence, du phénomène Pokemon Go qui a littéralement envahit le monde entier le temps d’un été. Outre le jeu de Nintendo, exclusivement réservé au milieu du gaming, les autres usages des lunettes de réalité augmentée semblent plutôt s’adresser aux entreprises.

Il y a quelques mois, MiddleVR mettait le pied à l’étrier avec Improov3, une plateforme de travail collaboratif… en réalité virtuelle. Cette fois-ci, c’est bien le secteur AR qui va bénéficier d’un sacré coup de pouce de la part du Massachusetts Institute of Technology (MIT), institut de recherche et université américaine de renommée internationale. En effet, le MIT souhaite accélérer et améliorer l’utilisation de la réalité augmentée dans les entreprises en construisant un laboratoire d’analyse visuelle de plusieurs millions de dollars, selon le blog du Wall Street Journal. Le projet est en fait déjà en cours de développement, et servira notamment aux chercheurs et sociétés d’expérimenter des technologies holographiques et interactives.

« La réalité augmentée peut réellement changer la donne en matière de données et d’analyses, parce qu’elle est beaucoup plus immersive », a déclaré Matthias Winkenbach, chercheur au MIT. Ce dernier estime que les images holographiques créées par la réalité augmentée peuvent aider les travailleurs à visualiser de la data. « Les hologrammes mobilisent une certaine partie du cerveau qui permet aux humains de comprendre plus rapidement des concepts difficiles, et qui favorise une meilleure rétention », a éclairé Brian Mullins, CEO de Daqri, constructeur de casques connectés.

Plus globalement, et en se projetant dans le futur, certaines entreprises auraient probablement tout à gagner en s’équipant de casques de réalité augmentée. Vulgariser des données en éléments interactifs accélérait le développement de projets, optimiserait la communication entre collègues et améliorerait la compréhension de chacun sur les projets. Force est de constater que le secteur AR se mobilise peu à peu. A l’image des géants de la réalité virtuelle – Samsung, Sony, Oculus et HTC – , récemment partenaires autour de la Global VR Association, une organisation destinée à développer et promouvoir la VR.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
controleur-paperstick-vr-google-cardboard_1690x866
Comment créer un contrôleur en papier pour Google Cardboard ?

Si vous avez déjà essayé un casque de réalité virtuelle lors d'un évènement ou bien chez vous, vous devez savoir...

application-detente-relaxation-realite-virtuelle-1151x412
Perfect, ou comment se détendre en réalité virtuelle

L’application Perfect vous transporte dans des cadres fantasmagoriques pour un moment d’évasion.

Fermer