Accueil / Réalité Augmentée / Target.com vous permet de visualiser depuis son site web des meubles en réalité augmentée
target-webar-meubles-950x528

Target.com vous permet de visualiser depuis son site web des meubles en réalité augmentée

Et si vous pouviez visualiser directement vos meubles depuis votre navigateur web sans passer par une application Android ou iOS ? C’est ce que propose le site Target.com.

C’est une question que beaucoup de personnes se posent avant d’acheter un meuble sur un site internet : va-t-il convenir chez moi ? Ai-je la taille pour l’accueillir ? Est-ce-que le coloris va convenir avec l’ambiance de la pièce ? A toutes ces questions, il semblerait qu’une technologie pourrait particulièrement y répondre : la réalité augmentée.

Target.com s’embarque dans le webAR

Target.com est un retailer qui fournit des produits d’ameublement, du linge de maison, de l’ameublement, des jouets… A l’instar d’une société comme IKEA, Target.com a bien compris l’intérêt de la réalité augmentée en tant qu’option indispensable pour une meilleure expérience utilisateur afin de l’aider dans son choix. Mais là où ce dernier se distingue clairement de son concurrent, Target.com souhaite que cette expérience ne se fasse pas via une application Android ou iOS, mais qu’elle puisse avoir lieu directement depuis son site web et… pour tous les smartphones !

target-chaise-webar-700x1245

Pour l’heure, tout le catalogue de Target.com n’est pas disponible en réalité augmentée. Seules les « Projets 62 » bénéficient de cette fonctionnalité nommé « See it in your Space« . Pour y accéder, vous devez vous rendre dans la section « Projets 62« , visualiser ensuite dans l’environnement 360 le produit que vous souhaitez tester dans votre environnement, cliquer sur l’objet, cliquer ensuite sur le bouton « See it in your Space » puis visualiser ensuite l’objet dans votre environnement.

target-meubles-realite-augmentee-web-650x258

Le fonctionnement est différent de l’application IKEA Place qui possède plus de choix et une meilleure fluidité, mais qui ne peut pas s’utiliser sur le site web de la marque et avec tous les smartphones. En ce sens, Target.com va plus loin et surtout dans le sens de ce qui sera un véritable usage dans les prochaines années de la réalité augmentée. On notera que la société Wayfair est également la première à avoir testé le WebAR avec Google.

Une expérience en réalité augmentée sur le web : oui, mais…

Si le projet nous séduit beaucoup chez GoGlasses en termes d’usages puisque cela semble aller dans le bon sens de ce que sera la réalité augmentée sur les sites web dans les prochaines années, il n’en demeure pas moins que cette expérience ne s’est pas avérée très concluante pour nous puisque – soyons honnêtes – nous avons essayé pendant 20 minutes sur plusieurs objets et nous tombions indéfiniment sur cette page (quelque soit la navigateur : Safari ou Chrome. Test effectué sur un iPhone 6)…

target-realite-augmentee-mobile-700x1245

Des tests sur des smartphones plus récents (6s et plus) ainsi que sur Android seraient bien évidemment à prévoir pour avoir une plus large vision des capacités de cette solution sur le site web. Mais ce n’est pas le plus important. Probablement que vous arrivez à le faire fonctionner de votre côté.

Le plus important nous semble-t-il ,c’est que l’expérience utilisateur ne fonctionne pas ! Passons en revue les points qui ne fonctionnent pas :

  1. Le temps de chargement n’est clairement pas optimisé. Les tests sur mobile ont révélé de vraies longueurs de chargement entre les pages alors que nous étions branché en wifi (fibre). Quand on connaît les taux d’abandon des sites e-commerce liés à des temps de chargement trop longs, c’est une donnée qu’il faudrait modifier rapidement. Encore une fois, vous vous ferez votre propre avis en testant.
  2. Autre point : le choix du meuble doit se faire dans un environnement 360 qui met un trop longtemps à se charger (1), et il faut cliquer sur un petit point noir (Point of Interest) difficilement accessible pour des gros doigts sur mobile (2). Si la fonctionnalité d’un environnement 360 est intéressante pour visualiser les meubles dans un environnement créé par Target.com, elle n’est d’aucun intérêt pour accéder en réalité augmentée à un objet qui devra être testé dans l’environnement réel de l’utilisateur. Si on peut comprendre la démarche à se positionner sur la technologie 360, le surplus d’informations conduit l’utilisateur à ne pas bien se repérer dans le site – et au final à ne pas utiliser la fonctionnalité de réalité augmentée.

Comment améliorer l’expérience utilisateur ?

Même si nous trouvons à redire sur l’expérience utilisateur du site Target.com pour plusieurs raisons, il faut souligner que peu de projets actuels tentent encore d’utiliser une expérience WebAR pour leurs produits. La plupart des projets AR se tournent notamment sur ARKit et prochainement ARCore. On notera la bonne idée en terme d’UX du test de Wayfair qui, selon nous, possède au moins deux avantages (N.B. : expérience réalisée avec un smartphone Tango et sous Android donc non réplicable forcément en l’état sur iOS) :

  1. Donner accès directement à l’utilisateur à sa caméra mobile. C’est l’élément primordial qui doit venir très rapidement pour l’utilisateur puisque c’est dans cet environnement qu’il va tester les meubles. Sa caméra lui permet de se repérer directement dans son environnement. C’est ce moment où vous aller contextualiser votre expérience.
  2. Donner accès à votre catalogue facilement et directement. En effet, l’utilisateur ne veut pas continuellement faire des allers-retours entre les pages précédentes pour avoir accès à un seul objet (d’autant plus si ce dernier n’est pas disponible en AR, l’expérience peut s’avérer décevante). Dans le cas de Target.com, on est obligé de passer par des allers-retours entre toutes les pages ainsi qu’un environnement 360. Faites plutôt comme ci-dessus, où le catalogue est directement accessible à un doigt sans pour autant nuire à l’expérience utilisateur (vous pouvez choisir de l’afficher ou de ne pas l’afficher).
  3. Donner des fonctionnalités supplémentaires. Ce n’est pas le cas en l’espèce sur les deux applications citées ci-dessus, mais on voit bien la possibilité notamment d’une fonctionnalité de prise de photo et de partage (Facebook, mail ou autre). C’est une étape qui, dans un premier temps, n’est pas nécessairement indispensable, mais qui le sera dans les prochaines années.

 

Comme vous pourrez donc le constater, la question de savoir comment designer une application en réalité augmentée sur mobile n’a pas fini de faire couleur de l’encre. Rien n’est encore figé. Faites puis refaites en écoutant vos utilisateurs, ce n’est que comme ça que vous sortirez de véritables usages et qu’au final vos solutions seront utilisées.

A propos de Milan Boisgard

Fondateur du site GoGlasses.fr, je cherche à comprendre et à analyser le phénomène de réalité virtuelle et augmentée pour en tirer des usages concrets et développer le domaine.