Accueil / Réalité Augmentée / Hydrogen One : peut-on croire au smartphone AR/VR/MR de Jim Jannard ?
red-hydrogen-one-smartphone-ar-vr-990x550

Hydrogen One : peut-on croire au smartphone AR/VR/MR de Jim Jannard ?

Développé par RED Digital Cinema Camera Company, le smartphone Hydrogen One a vocation à remplacer lunettes de réalité augmentée et casques de réalité virtuelle. Mais de grandes interrogations subsistent sur les contours de ce projet plus que mystérieux.

« Je n’ai jamais cru que la VR et l’AR rencontreraient du succès aussi longtemps que vous aurez besoin d’une paire de lunettes ou d’un casque pour regarder du contenu ». Une vision qui en dit long sur les ambitions de Jim Jannard, milliardaire à la tête de la société RED Digital Cinema Camera Company, fondée en 2005 et fournisseur officiel de caméras professionnelles de réalisateurs de renom, tels que Steven Soderbergh, Lars Von Trier, Peter Jackson, Ridley Scott ou Guillermo Del Toro.

M. Jannard a aujourd’hui jeté son dévolu sur les technologies immersives en travaillant sur un smartphone capable de remplacer des lunettes de réalité augmentée et les casques de réalité virtuelle. Soit. Selon la fiche officielle du produit, son écran holographique de 5,7 pouces permettra de regarder des contenus 2D, 3D, AR et VR : autant de fonctionnalités illustrées par… une simple photo. Autrement dit, le Californien s’appuie sur des termes en vogue, surfe sur l’engouement des technologies immersives, mais ne présente pas la moindre démonstration vidéo.

jim-jannard-hydrogen-ones-smartphone-ar-vr-990x500

Hydrogen One : précommandes disponibles mais caractéristiques inexistantes

Pis, le produit est disponible en précommande en deux version différentes, l’Aluminium à 1195 $, et le Titanium à 1595 $. Comme une odeur de scam… Peut-être qu’un tel portable sortira prochainement, mais nous restons toutefois méfiants sur toutes les fonctionnalités annoncées. Bien évidemment, aucune caractéristique n’a été communiquée : quid du processeur, de la qualité graphique de l’écran et des éléments holographiques, du FOV (Field of View) ou encore de la batterie. A peine sait-on que le modèle est compatible avec le système d’exploitation Android, qu’il diffusera du son 3D et que les précommandes seront envoyées d’ici le premier trimestre 2018. On a hâte de voir le résultat.

Jim Jannard cherche à remplacer les casques AR et VR par un simple smartphone. Ici, nous pouvons nous interroger sur la faisabilité d’un tel projet, tant la réalité augmentée et réalité virtuelle sont différentes. Jim n’évoque même pas la moindre technologie Tango, ARKit et Daydream, malgré des usages AR/VR normalement disponibles sur Hydrogen One. Là encore, impossible de vérifier ces dits usages, puisque qu’une simple et unique photo est censée nous faire croire que le smartphone est voué à remplacer les hardwares du secteur.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.