Accueil / RÉALITÉ AUGMENTÉE / Comment le shopping en réalité augmentée pourrait supplanter le shopping online ?
shopping-realite-augmentee-ar-980x490

Comment le shopping en réalité augmentée pourrait supplanter le shopping online ?

A l’aube d’un bouleversement technologique d’envergure, le secteur du retail risque de connaître de profondes transformations avec l’introduction du shopping en réalité augmentée.

Le temps passe, et notre arbre technologique progresse. L’arrivée d’Internet a considérablement bouleversé notre mode de consommation en faisant émerger ce que l’on appelle aujourd’hui les achats en ligne. Nul besoin de se déplacer, place à de petites folies financières en quelques clics confortablement installé chez soi. Mais la vie du shopping est loin d’avoir atteint ses limites. Au contraire, le développement de la réalité augmentée pourrait bien apporter un vent de fraîcheur aux expériences clients. Mieux, l’AR devrait probablement profondément transformer le secteur du retail, en s’imposant comme une solution durable et innovante.

Shopping en réalité augmentée : une expérience d’achat inédite

Concrètement, à quoi pourrait s’apparenter le shopping en réalité augmentée ? L’AR repose sur le principe suivant : superposer des éléments visuels à notre propre réalité à l’aide d’un smartphone, d’une tablette ou d’un casque de réalité augmentée. Une innovation technologique qui s’appliquerait notamment à plusieurs secteurs, comme le design, le mobilier, les vêtements ou encore le cosmétique.

> Lire aussi : Champs-Elysées : de la réalité augmentée pour personnaliser ses Nike

Imaginez votre salon d’appartement vidé de tout son équipement, et tentez maintenant de le prévisualiser avec un autre ameublement. Difficile, parfois, de se faire une idée claire du résultat final. Un manque qui pourrait par exemple être comblé par la réalité augmentée, en testant en temps réel l’aménagement d’une pièce d’appartement. Un moyen efficace de rassurer le client dans sa prise de décision, et de s’imaginer avec précision le fruit de votre idée.

Ce simple exemple en est un parmi tant d’autres. Essayer des vêtements en réalité augmentée par le biais d’une application mobile devrait également faire partie des prochains grands chantiers du secteur. Récemment, un concept un poil différent est venu s’ajouter à la liste des expériences AR innovantes : un miroir en réalité augmentée avec lequel le client prévisualise en direct un article sélectionné. « 61 % des consommateurs préfèrent acheter dans des magasins qui proposent des dispositifs en réalité augmentée », avançait retailperceptions.com, après une étude réalisée aux Etats-Unis. Un chiffre qui dit long sur les mentalités des clients.

Explorer les différentes options de personnalisation apportera aussi une valeur ajoutée à l’expérience AR. Outre le fait de tester un produit, modifier sa taille, sa couleur ou même sa forme demeurent comme des options essentielles aux futures offres. Google et Gap empruntent actuellement ce chemin : leur partenariat, dévoilé à l’occasion du Consumer Electronics Show 2017, a levé le voile sur un concept de shopping AR développé à partir du projet Tango, et qui propose notamment le type de fonctionnalités évoqué ci-dessus.

Un business plus que juteux

business-shopping-realite-augmentee-800x500

A chaque innovation sa manne financière. Celle de la réalité augmentée dépasse notre imagination. Une récente enquête réalisée sous la houlette de DigitalBridge a par exemple révélé l’énorme potentiel économique qui ressort du marché AR en Grande-Bretagne. Un milliard de livres, uniquement dans le domaine de la décoration intérieure. Un chiffre gargantuesque qui n’est que la partie immergée de l’iceberg. « Plus de la moitié des consommateurs qui ont participé à l’enquête serait susceptible de faire un achat après l’utilisation de cette technologie », arguait le CEO de Digital Bridge, David Levine. « Imaginez les avantages qu’obtiendrait un client en prévisualisant un produit », argumentait le chef d’entreprise.

> Lire aussi : Royaume-Uni : la réalité augmentée, le marché qui vaut un milliard

Un autre rapport effectué par Greenlight Insights revenait lui sur bilan de l’année 2016 en termes d’investissements dans la réalité virtuelle et augmentée. Les résultats sont sans appel : 244 sociétés ou particuliers ont investi dans la réalité augmentée au cours de ces 12 derniers mois, soit 16 fois plus qu’en 2015. En d’autres termes, certains voient ici un marché juteux aux retombées économiques alléchantes. Le shopping AR est notamment dans le viseur de plusieurs groupes qui y voient ici une alternative innovante comparée à une expérience achat plus classique.

> Lire aussi : Investissement : 2016, une année record pour la réalité virtuelle et augmentée

Shopping AR : Gap, Google et Snapchat en première ligne 

gap-shopping-tango-realite-augmentee

Mais qui sont ces compagnies soucieuses de se positionner sur l’échiquier du shopping en réalité augmentée ? Comme évoquée ci-dessus, Google et Gap sont parvenus à trouver un accord autour d’un concept allant dans ce sens. Avec sa technologie Tango directement intégrée aux smartphones et tablettes compatibles, Google avance ses pions. Pourquoi ne pas grappiller quelques parts d’un gâteau qui risque d’être pris d’assaut dans les prochaines années ? Bref, Google a été l’un des premiers à se lancer dans l’aventure, rapidement rejoint par un certain Snapchat.

> Lire aussi : Google et Gap dévoile le shopping en réalité augmentée avec Tango

La firme californienne a en effet racheté une start-up baptisée Cimagine. Cette dernière a notamment développé des expériences AR pour des sociétés comme Coca Cola et John Lewis. Il ressort de cette acquisition une volonté affichée de proposer du shopping immersif : Snapchat a tout bonnement dévoilé des idées qui soutiennent cette hypothèse, comme prévisualiser des fauteuils en réalité augmentée avant de l’acheter. Force est de constater que la majorité des technologies imaginées sont aujourd’hui compatibles avec les smartphones. Leur ultra démocratisation permet en effet aux industries du secteur de populariser facilement un concept AR sans brusquer nos habitudes numériques.

> Lire aussi : Snapchat rachète Cimagine pour faire du shopping en réalité augmentée

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
hulu-vr-regarder-film-realite-virtuelle-oculus-rooms-980x460
Oculus Rooms : regarder des films Hulu VR entre amis

Regarder des films en réalité virtuelle et aux côtés de vos amis, c’est désormais possible.

recapitulatif-semaine-realite-virtuelle-realite-augmentee-662x331
Réalité virtuelle et augmentée : le récap’ de la semaine

Parce que nos semaines sont parfois trop chargées pour s'informer, GoGlasses vous propose une séance de rattrapage hebdomadaire sur l'actualité...

Fermer