Accueil / Réalité Augmentée / Pokemon GO : la réalité augmentée bientôt mainstream ?
sortie-officielle-pokemon-go-realite-augmentee

Pokemon GO : la réalité augmentée bientôt mainstream ?

Une semaine à peine après son lancement, Pokemon GO ne cesse d’agiter la planète entière : bourse, nombre d’utilisateurs, événements, mésaventures. Retour sur ce qui constitue déjà comme l’un des plus gros succès de Nintendo et de la réalité augmentée.

Les mots pourraient presque manquer tant le concept de Pokemon GO a rencontré un immense succès. Depuis quelques jours, les médias généralistes multiplient les articles économiques et de faits divers sur la tendance qui embrase actuellement tous les pays du monde. Ouvert dans un premier temps (version bêta) aux Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Australie et Japon, Pokemon GO a réussi à traverser les frontières en s’installant depuis peu sur le Vieux Continent grâce à des versions piratées.


  • Pokemon GO, quésaco ?

Développé par Nintendo, The Pokémon Company et Niantic, le nouveau titre de la marque japonaise s’est orienté vers un gameplay radicalement différent des autres. Celui d’introduire la réalité augmentée pour capturer des pokemons. Le principe est simple : se promener dans la rue, ouvrir l’application et capturer des créatures rencontrées au hasard dans un environnement extérieur. Au hasard ? Pas tout à fait. Les développeurs ont privilégié l’apparition de pokemons dans des endroits culturels, tels que des musées, parcs et lieux historiques. Des batailles entre joueurs ont même été mises en place dans des arènes.

> Lire aussi  : Pokemon GO, ou comment capturer des pokémons en réalité augmentée

En somme, Pokemon GO révolutionne le genre en devenant un jeu à taille humaine, qui permet à n’importe quel détenteur d’un téléphone Android ou iOS d’y jouer gratuitement. De quoi toucher toutes les générations ayant connu les tribulations du dresseur Sacha et son acolyte Pikachu. Habile.


  • Pokemon GO : Un nombre d’utilisateurs qui affole la Bourse

Les dirigeants de l’entreprise nippone s’attendaient-ils à une telle retombée médiatique et financière ? Car Pokemon GO a instantanément séduit des dizaines de milliers de personnes : en moins de 24 heures, plus de 50 000 téléchargements avait déjà été recensés. Cette insatiable recrudescence d’utilisateurs ne va pourtant pas s’arrêter là. Selon pokemonfrance.com, entre 15 et 25 millions d’installations aurait déjà eu lieu seulement sur Android. D’après lexpress.fr, 7,5 millions de téléchargements proviennent des Etats-Unis. La question étant : jusqu’où les chiffres vont-ils s’arrêter ?

> Lire aussi : Réalité augmentée : Pokemon GO arrive en France cette semaine

Résultat : la bourse explose, au sens figuré, rassurez-vous. Lundi 11 juillet, Nintendo a ainsi gagné 25% de capitalisation boursière, glonflant ainsi sa valeur à huit milliards de dollars. Une hausse symbolique qui n’était jamais arrivée depuis 1983. Comme le souligne Similar Web, une entreprise de technologie de l’information, l’application Pokemon GO a largement dépassé celle de Tinder aux USA, toujours sur Android. Pis, elle se rapproche même doucement mais sûrement du célèbre réseau social Twitter. Sa victoire est même nette et sans bavure sur le temps d’utilisation : 43 minutes en moyenne, contre 30 minutes et 25 minutes pour WhatsApp et Instagram.

pokemon-go-vs-tinder

realite-augmentee-pokemon-go-vs-twitter

temps-utilisation-pokemon-go-realite-augmentee


  • Pokemon GO : situations cocasses et mésaventures

Pokemon Go dispose d’un avantage considérable, qui s’avère aussi être sa limite : pour capturer des pokemons, le dresseur n’a nul autre choix que de sortir dans la rue et partir à l’aventure. Un mode de jeu excitant qui s’est rapidement transformé en calvaire pour certains. Comme le rapporte metronews.fr, des personnes malintentionnées ont tout bonnement tendu des pièges à de jeunes adolescents. Le traquenard se veut simple et efficace : en cas de pénurie de pokeball, le joueur doit se rendre à un pokestop pour se réapprovisionner. Or, ce dit pokestop est accessible à tous. Ainsi, quatre individus cagoulés ont braqué plusieurs mineurs dans un centre commercial de la ville d’O’Fallon, dans le Missouri.

> Lire aussi : La sortie du bracelet Pokémon Go Plus retardée à septembre

Vigilance également sur les versions piratées qui tournent actuellement en Europe. Certaines contiendraient un cheval de Troie, précise le site Konbini, tandis que Numerama nous explique la manière de ne pas tomber dans le piège des hackers. Fort heureusement, Pokemon GO nous livre pléthore de situations aussi surprenantes que les autres qui font les choux gras de tous les médias. Et nous les premiers. Compilation.

L’arène au beau milieu du lac

L’opportuniste

Quand une église se transforme en arène

En Australie, un commissariat envahi de Pokemons

pokemon-go-australie-commissariat-936x463


  • Pokemon GO : événements et date de sortie 

Vous l’aurez remarqué. Malgré son lancement uniquement aux Etats-Unis, Nouvelle-Zélande et Australie, nombre de passionnés parviennent à se procurer l’application. Pour les autres, il faudra patienter encore quelques jours avant de pouvoir profiter de cette pépite développée par Nintendo. Selon les informations du sérieux The Verge, Pokemon GO sortira bel et bien en Europe et au Japon d’ici quelques jours. Sa sortie aurait en fait été retardée suite à des problèmes de serveurs, empêchant de facto le déploiement mondial du jeu.

A Paris, les aficionados n’ont pas attendu l’annonce officielle pour organiser un événement. Une chasse Pokemon Go géante est prévue jeudi 14 juillet 2016, jour de fête nationale, au Jardin du Luxembourg. Un rendez-vous qui s’apparenterait comme l’un des plus grands rassemblements d’utilisateurs de la réalité augmentée.

EDIT : l’événement a été annulé par le Sénat, selon le Nouvel Obs.

 

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.