Accueil / Réalité Augmentée / Quels sont les principaux obstacles à la démocratisation de la réalité augmentée ?
obstacles-democratisation-realite-augmentee-800x400

Quels sont les principaux obstacles à la démocratisation de la réalité augmentée ?

Jesse Schell, CEO de Schell Games, est revenu sur les principaux obstacles à franchir d’ici 2025 pour démocratiser la réalité augmentée.

Il seront essentiels à surmonter pour voir un jour la réalité augmentée devenir une technologie mainstream. Ces obstacles, parfois difficiles à franchir, sont généralement les principaux freins à l’adoption de masse. Mais ils demeurent également comme des étapes nécessaires grâce auxquelles l’homme améliore sa technologie et apprend à mieux la maîtriser. Jesse Schell, CEO de Schell Games et professeur à l’Entertainment Technology Center de l’Université Carnegie Mellon, a livré sa vision du marché AR.

> Lire aussi : Quels sont les principaux obstacles à l’adoption de la réalité virtuelle ?

Lunettes de réalité augmentée : un design à améliorer

Relayé par VentureBeat, le professeur s’est focalisé sur les contraintes à supprimer pour démocratiser la réalité augmentée d’ici l’année 2025. En premier lieu, le design des produits (parfois stupide à ses yeux) sera à retravailler. Des efforts considérables sont déjà fournis par les sociétés du secteur, à l’image de Microsoft qui a révélé un prototype de lunettes AR grand public, dont l’apparence se rapproche sensiblement d’une paire de lunettes de vue.

jessen-schell-previsions-realite-augmentee-990x610
Jesse Schell

Limiter la surveillance et la récolte de données

Le Field of View (FOV) est également un élément essentiel au succès de la réalité augmentée, toujours selon M. Schell. Des FOV trop réduits ne fournissent pas des expériences optimales, et limitent quelque peu l’intérêt d’un casque AR. L’auteur du livre The Art of Game Design s’attarde par ailleurs sur la technologie de détection, à savoir le tracking, loin d’être encore aboutie.

> Lire aussi : [Dossier] GAFAM : quelles stratégies dans la réalité augmentée ?

Quatrième point abordé : la surveillance et la récolte de données. A l’heure où des scandales à ces sujets éclatent régulièrement, la protection des informations personnelles fera partie des composantes importantes à prendre en compte. Les lunettes de réalité augmentée sont posées sur notre nez, et peuvent ainsi littéralement filmer la vie de son porteur. Jesse s’est permis une petite touche d’humour en soulignant l’inexistence de « killer app », ou « application de la mort », en français. En d’autres termes, une application qui pourrait révolutionner notre quotidien.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.