Accueil / Réalité Augmentée / Le Home Staging en réalité augmentée, un domaine qui explose
home-staging-realite-augmentee-marche-990x550

Le Home Staging en réalité augmentée, un domaine qui explose

En l’espace d’un an, le Home Staging en réalité augmentée est progressivement monté en puissance. Tant et si bien que les multinationales comme IKEA ou Amazon, mais aussi quelques ambitieuses start-up, se sont lancées dans l’aventure. 

Le Home Staging en réalité augmentée a un bel avenir devant lui. Et nombreuses sont les entreprises à avoir repéré tout le potentiel qui en émanait. Les derniers positionnements stratégiques effectués par de grandes multinationales comme IKEA ou Amazon nous laissent en effet suggérer que ce domaine est voué à prendre de l’ampleur au fil des prochaines années. La principale explication de ce phénomène étant sans doute la démocratisation de la réalité augmentée sur les appareils mobiles.

IKEA, pionnier du Home Staging en réalité augmentée

Pour rappel, le Home Staging AR consiste à superposer un élément décoratif en 3D (chaise, table, canapé, tableau, vase) à votre réalité par le biais de la caméra de votre smartphone. En d’autres termes, littéralement agencer votre logement en réalité augmentée. Ainsi, l’utilisateur peut tout bonnement customiser et prévisualiser en temps réel une pièce de son habitat. Pratique, efficace et ludique. Les premières applications de ce type sont déjà disponibles sur les devices iOS, via ARKit, avant de prochainement débarquer sur les téléphones Android, via ARCore.

Logiquement, une société comme IKEA s’est précipitée sur le créneau. Le groupe suédois a même bénéficié d’un partenariat exclusif avec Apple, lui ayant permis de publier son application quelques heures après le lancement d’iOS 11, en septembre dernier. Rapidement, IKEA Place, du nom de l’application, a trusté le classement des app’s AR de l’Apple Store. Ce fulgurant succès n’est évidemment pas passé inaperçu, poussant les concurrents à imiter la compagnie nordique.

Amazon séduit par le concept

Houzz, à l’origine d’une application de décoration intérieure, a donc décliné son travail en une version en réalité augmentée : Houzz View in My Room 3D. Et cette jeune pousse californienne a mis les petits plats dans les grands en mettant à disposition des utilisateurs plus de 500 000 produits à tester en 3D, contre 500 à 600 articles du côté d’IKEA. Avant qu’un autre géant du e-commerce ne rejoigne la fête : Amazon, seul membre des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) jusqu’alors en retrait dans le secteur des technologies immersives.

amazon-application-home-staging-ar-990x500

Amazon a rapidement remis les pendules à l’heure en présentant une fonctionnalité de Home Staging en réalité augmentée (AR View) sur son application mobile, début novembre 2017. En sachant que la firme fondée par Jeff Bezos a tardé à se positionner sur un créneau, l’on peut facilement en déduire qu’Amazon a minutieusement placé ses pions. Et que le Home Staging AR a semble-t-il été considéré comme le domaine d’activité le plus prolifique et le plus adapté à son business model.

Le WebAR, prochaine étape de la démocratisation de la réalité augmentée ? 

Outre les grands groupes, les jeunes pousses aux grandes ambitions ont elle aussi porté un intérêt tout particulier à cette nouvelle tendance. Basée à San Jose, Outward a par exemple été rachetée pas moins de 112 millions de dollars par Williams-Sonoma, spécialisée dans la vente d’accessoires pour l’habitat. « L’un des éléments clés ici est la qualité de l’image », a déclaré Laura Alber, CEO de Williams-Sonoma. « Nous voulons transformer l’expérience d’achat pour tous les clients », a-t-elle clamé.

outward-home-staging-realite-augmentee

Car c’est bien tout l’enjeu du Home Staging en réalité augmentée : une nouvelle expérience client capable de toucher des centaines de millions de personnes. D’autant plus lorsque les applications sont généralement gratuites et facilement accessibles. Mais l’avenir du Home Staging AR pourrait bien se trouver autre part que dans les applications : sur le web. Le WebAR est actuellement à l’étude dans la communauté des développeurs, et pourrait bien occuper une place importante au cours des prochaines années.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.