Accueil / Réalité Augmentée / ARCore : Google concurrence l’ARKit d’Apple sur Android
google-arcore-realite-augmentee-android-990x500

ARCore : Google concurrence l’ARKit d’Apple sur Android

Pris de vitesse par l’ARKit d’Apple, Google a décidé de contre-attaquer en sortant à son tour un kit de développement (SDK) destiné à créer des applications en réalité augmentée sur appareil mobile Android.

Le champ de bataille est fin prêt, et la guerre ne fait que commencer : trois mois après la sortie de l’ARKit, qu’Apple a dévoilé à l’occasion de la Worldwide Developers Conference (WWDC) 2017, Google contre-attaque. Jusque-là, le marché des applications en réalité augmentée semblait déjà être sous le contrôle de la marque à la pomme. Son SDK publié en juin dernier a séduit les développeurs, qui n’ont cessé de nous montrer tout le potentiel de cet outil à travers des POC (Proof of Concept) aussi prometteurs les uns que les autres.

> Lire aussi : Introduction à la réalité augmentée : comment fonctionne techniquement ARKit et Tango ?

En face, Google voyait l’un de ses principaux concurrents prendre une sérieuse longueur d’avance. La firme de Mountain View est pourtant à l’origine de la technologie Tango présentée il y a déjà trois ans, mais compatible avec des appareils mobiles inconnus du grand public (Lenovo Phab 2 Pro et Asus ZenFone AR). Pis, ces devices n’ont absolument pas pénétré le marché, a contrario des iPhones, présents par millions à travers le monde entier. Tango, de son côté, n’a toujours pas été mis à la disposition des développeurs.

ARCore : quels sont les smartphones compatibles ? 

Bref, la multinationale américaine se devait de réagir. C’est pourquoi la firme actuellement dirigée par Sundar Pichai a décidé elle aussi de lever le voile sur un kit de développement destiné à créer des applications en réalité augmentée : ARCore, une sorte d’ARKit pour les mobiles Android. En réalité, seuls trois téléphones portables supportent aujourd’hui ARCore, à savoir le Google Pixel, le Google Pixel XL et le Galaxy S8 (à partir d’Android 7.0), peut-on lire sur le billet écrit par les équipes de l’entreprise.

> Lire aussi : 505 millions d’iPhones compatibles avec ARKit fin 2017

A l’avenir, d’ici la fin de la preview (date non communiquée), Google a pour objectif d’inonder le secteur de la téléphonie mobile : 100 millions de smartphones devraient supporter la technologie de réalité augmentée ARCore. Un chiffre qui reste en-dessous des prévisions d’Apple, qui estime à 500 millions le nombre d’iPhones compatibles avec ARKit d’ici la fin de l’année 2017. Mais le géant du net voit grand : ces partenariats tissés avec Samsung, LG, Asus et Huawei lui permettront d’élargir encore plus sa notoriété et consolider la présence de l’ARCore sur de nombreuses marques du marché.

ARCore : comment fonctionne techniquement cette technologie de réalité augmentée ? 

google-arcore-sdk-realite-augmentee-android-990x500

D’un point de vue technique, comment fonctionne l’ARCore ? Pour parachever ce projet, les équipes de la compagnie US ont travaillé à partir de la technologie Tango. Logiquement, les deux principaux moteurs de jeu que sont Unity et Unreal Engine sont compatibles. Même refrain pour le langage de programmation Java et l’API OpenGL. ARCore repose ensuite sur trois principales technologies :

  • le Motion Tracking, ou suivi de mouvement, qui détermine le positionnement et l’orientation du téléphone à mesure qu’il se déplace.
  • l’Environmental Understanding, ou la compréhension de l’environnement, qui détecte les surfaces horizontales.
  • le Light Estimation, ou estimation de la lumière, qui permet aux développeurs d’intégrer des objets en fonction de la lumière ambiante, améliorant de facto le réalisme des expériences.

> Lire aussi : Keynote iPhone 8 : qu’attendre d’Apple sur le plan de la réalité augmentée ?

De son côté, Apple devrait officiellement présenter l’iPhone 8 lors de sa keynote dédiée, organisée le 12 septembre selon des sources fiables. La conférence sera aussi l’occasion d’étaler au grand jour les premières applications en réalité augmentée, uniquement compatibles avec la nouvelle version du système d’exploitation iOS, la numéro 11, dont le lancement imminent marquera le début de la réalité augmentée mainstream sur appareil mobile. Jamais loin, Google devrait lui aussi participer à cette démocratisation.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

  • Fabien

    « 100 millions de smartphones devraient supporter la technologie de réalité augmentée ARCore. Un chiffre qui reste en-dessous des prévisions d’Apple, qui estime à 500 millions le nombre d’iPhones compatibles avec ARKit d’ici la fin de l’année 2017. » a noter que WebARonARKit et WebARonARCore fonctionnent sur Android et Apple donc… theoriquement WebAR sur 100M+500M de telephones 😉

  • Lionel Laské

    A noter qu’il existe – déjà – des outils non officiels pour faire tourner ARCore sur d’autres téléphones Android. Voire par exemple : https://github.com/tomthecarrot/arcore-for-all