Accueil / Réalité Augmentée / Skully Helmet et son casque de moto AR mettent la clé sous la porte
skully-casque-moto-connecte-realite-augmentee

Skully Helmet et son casque de moto AR mettent la clé sous la porte

A l’origine d’un casque de moto en réalité augmentée, Skully Helmet a été contraint d’arrêter son activité, faute de budget.

Rocambolesque histoire qu’a vécue la start-up Skully Helmet. En 2013, la société américaine voit le jour et développe un casque de réalité augmentée destiné aux motards. La jeune pousse se lance alors dans une campagne de financement participatif sur la plateforme Indigogo. Bien lui en a pris, puisqu’elle parvient à lever plus de 11 millions de dollars en février 2015.

> Lire aussi : Skully le casque de moto connecté de réalité augmentée lève 11 millions de dollars

Skully Helmet : le PDG Marcus Weller quitte son poste

En mai 2016, les premiers fans du projet s’acquéraient du modèle. Aujourd’hui, plus aucun casque ne sera commercialisé, rapporte TechCrunch. L’entreprise californienne a en effet dû fermer ses portes suite à une série de déconvenue : la semaine dernière, le PDG et co-fondateur de l’entreprise Marcus Weller quittait son poste, non sans avoir signé un soi-disant accord avec LeSports, une compagnie chinoise. Mais il semblerait que ce partenariat ne soit pas vu d’un bon œil du côté des investisseurs.

Skully Helmet : un casque de moto en réalité augmentée en proie à des problèmes financiers 

En parallèle, Skully Helmet rencontrait des problèmes de trésorerie. En d’autres termes, la firme n’était pas dans une forme olympique en termes de chiffres d’affaires. La société d’investissement Intel Capital aurait alors proposé la fermeture pure et dure de l’entreprise, information qu’elle n’a pas hésité à démentir dans la foulée. « Nous sommes déçus de cette fermeture. Nous nous sommes concentrés durant deux ans pour garantir le succès de la boîte. Récemment, nous avons même tenté de négocier un deuxième tour de crowdfunding », s’est-elle justifiée.

> Lire aussi : Skully : le casque de moto de réalité augmentée enfin commercialisé

De son côté, Marcus Weller se dit « choqué et très déçu » par la nouvelle. A l’heure actuelle, le site web reste ouvert, mais aucune commande n’est réalisable. Cette désillusion risque en tout cas de faire gronder certains clients, puisque 3000 d’entre eux avaient investi un total de 1500 $ pour se procurer le casque en précommande. En sachant qu’il y a deux semaines, la start-up s’était fendue d’un email à destination des fans en leur promettant l’envoi d’un modèle d’ici la fin du mois de juillet. N’oublions également pas les 50 employés désormais sans emploi.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.