Accueil / Réalité Augmentée / Facebook lance sa plateforme dédiée à la réalité augmentée : tout ce que vous devez savoir
facebook-plateforme-realite-augmentee-990x425

Facebook lance sa plateforme dédiée à la réalité augmentée : tout ce que vous devez savoir

Facebook vient de lancer une plateforme entièrement dédiée à la réalité augmentée. Peut-être le début d’une nouvelle ère.

Ces derniers temps, c’est Oculus qui a fait coulé beaucoup d’encre. Entre procès et ventes en berne, on pouvait clairement s’interroger sur la capacité de Facebook à réagir face à au marché de la réalité virtuelle sur lequel il semble s’être positionné de manière bancale. Néanmoins, au regard du coup exorbitant du rachat de d’Oculus par le plus grand réseau social du monde (presque 3 milliards de dollars si on ajoute le procès perdu), la firme de Menlo Park se devait d’être à la hauteur et de ne pas abandonner sur ce terrain encore incertain qu’est celui de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée.

Lors de la conférence F8, une conférence annuelle notamment dédiée aux développeurs, Facebook a présenté un projet qui va certainement redonner une certaine confiance en l’ambition de la société à mener des projets de grande ampleur et qui va probablement faire grincer des dents certains concurrents bien connus (Snapchat…). De quoi parle-t-on ? Facebook vient tout simplement de dévoiler une plateforme dédiée à la réalité augmentée. On vous détaille ici un peu plus bas ce qu’il en est.

> Lire aussi : Conférence F8 : Facebook Spaces, une nouvelle application Social VR lancée en bêta

Une plateforme de réalité augmentée : pour quoi faire ?

facebook-plateforme-realite-augmentee-810x427

Pour sûr, si cela peut pourtant être très logique au regard du développement futur marché de la réalité augmentée, Facebook vient de créer la surprise avec le lancement de sa plateforme dédiée à la réalité augmentée. Pour Mark Zuckerberg, le CEO de Facebook, c’est la caméra (de votre smartphone notamment) qui va vous permettre de mettre en place des applications en AR dans les prochains mois et années. Ainsi, la firme de Menlo Park se différencie de ses concurrents qui souhaitent lancer également des lunettes de réalité augmentée / réalité mixte. Pas de hardware pour l’heure, mais focus sur le software avec une plateforme dédiée AR.

Comme le CEO de Facebook le présente, vous pouvez grâce à cette plateforme jouer aux échecs en réalité augmentée, afficher des informations et des objets en réalité augmentée, ajouter des éléments en 3D dans une pièce… La reconnaissance d’objets semble également être de la partie et vous pourrez afficher des informations à côté ou sur ces objets physiques. Bref, la limite semble être la seule imagination. Pour ce qui est de jeux toutefois, il n’en est pas encore question cette année, à concédé Mark Zuckerberg lors de son intervention à F8.

> Lire aussi : Conférence F8 : Facebook va-t-il lever le voile sur un casque VR autonome ?

En filigrane, on voit bien que le premier concurrent touché est bien évidemment Snapchat avec lequel Facebook livre une compétition sans merci. Ce dernier, en effet, se place de plus en plus sur le domaine de la réalité augmentée et souhaite se développer en ce sens. Facebook qui n’a pas réussi le rachat de Snapchat tente donc de lui couper l’herbe sous le pied en se positionnant de manière assez ambitieuse sur ce terrain là.

« A key part of that journey is making an open platform where any developer can create anything they want. » (Mark Zuckerberg)

Pour ce qui est des usages, ils peuvent être imaginés par milliers par la suite au-delà du simple filtre « Snapchat » bien connu. Bien évidemment, on imagine que les jeux vidéo et la publicité seront les premiers à s’emparer de cette plateforme, mais on peut imaginer que d’autres acteurs tels que l’immobilier, l’industrie (avec Facebook at Work par exemple), le développement des outils collaboratifs, l’art, les médias… vont pouvoir tirer partie « assez facilement » sur de très nombreux concepts de cette nouvelle plateforme de réalité augmentée lancée par Facebook. Tout l’art va ensuite être de développer des applications avec de vrais usages et de dépasser l’option filtre pour l’heure seule fonction existante.

> Lire aussi : Un an après sa sortie, quel est le bilan de l’Oculus Rift ?

Comment fonctionne la plateforme de réalité augmentée de Facebook ?

AR-Object-Recognition-facebook-plateforme-realite-augmentee-1061x514

Comme le souligne Mark Zuckerberg, cette nouvelle (et première) plateforme de réalité augmentée se veut « open ». Tout le monde (les développeurs notamment) va donc pouvoir bénéficier d’une plateforme ouverte permettant de construire des expériences et applications en réalité augmentée. Pour l’heure, peu d’éléments on encore été dévoilés sur cette nouvelle plateforme AR. On sait qu’elle est pour l’instant en « close beta«  et qu’elle n’est pas encore disponible pour tous les développeurs. Pour le lancement de cette dernière, six partenaires ont également été choisis pour participer et proposer des usages et applications en réalité augmentée.

> Lire aussi : L’application VR Facebook 360 disponible sur le Samsung Gear VR et l’Oculus Rift

Du point de vue des utilisateurs, il n’y a rien de plus à faire. Mais vous pourriez bien voir dans quelques mois votre appareil photo changer considérablement la manière dont vous envoyez et partagez des photos et des vidéos sur Facebook. Cette fonctionnalité devrait plaire à bon nombre d’entre vous !

Est-ce que Facebook abandonne la réalité virtuelle avec cette nouvelle plateforme ?

facebook-ar-studio-realite-augmentee-552x441

Non. Et c’est un grand non. Si, ces derniers temps, Facebook a subi des déboires assez importants avec l’Oculus Rift, il n’est pas question d’abandonner le célèbre casque de réalité virtuelle. Pour Mark Zuckerberg, il s’agit de deux produits différents lorsqu’on lui parle de l’Oculus Rift et du développement de la réalité augmentée. L’un n’est pas une évolution de l’autre. Chacun possède ses propres usages. Chose qu’il résume de la manière suivante :

« Je pense qu’il y aura des personnes qui souhaiteront un produit VR et d’autres qui souhaiteront des produits en AR »

Néanmoins le CEO admet qu’il parierait bien sur la réalité augmentée comme choix principal des utilisateurs plutôt que la VR si Facebook réussit à développer sa plateforme AR dans le bon sens. Déception de la part de la VR et d’Oculus ou bien véritable vision sur le futur de la réalité augmentée ? Difficile à dire. Mais force est de constater qu’avec sa nouvelle plateforme, il ne sera pas nécessaire de racheter un smartphone, d’acheter un casque de réalité virtuelle ou bien des lunettes AR pour profiter de nouvelles expériences en AR. Simplement de télécharger l’application Facebook. Et c’est bien cette simplicité qui pourrait permettre de démocratiser la réalité augmentée auprès des utilisateurs. Simplicité qui n’est pas encore le cas pour la plupart des produits en réalité virtuelle (à part le Cardboard pourrait-on signaler).

Quel va être le business model derrière cette nouvelle plateforme AR de Facebook ?

facebook-f8-plate-realite-augmentee-810x560

De l’aveu de Mark Zuckerberg :

« Je ne sais pas quel sera le business éventuel qui va en découler pour Facebook »

Une réponse qu’on pourrait juger particulièrement intrigante de la part du CEO qui, bien évidemment, a un objectif business pour rentabiliser cela. Mais un objectif qui pourrait ne pas être rentable à court, voire moyen terme. En effet, il est encore difficile de prédire quand les contenus de qualité et les usages arriveront sur cette plateforme et de quelle manière les utilisateurs vont s’en emparer. C’est finalement une situation similaire au marché de la réalité virtuelle : un véritable engouement, de belles promesses, de belles applications en cours de développement, mais toujours pas de marché qui décolle. Toutefois, bon nombre d’études montrent que la marché de la réalité augmentée pourrait être extrêmement important dans les prochaines années.

> Lire aussi : Facebook : le streaming live 360 enfin ouvert à tous

Le CEO nous dévoile tout de même à demi-mot une des potentialités business envisagées par Facebook :

« Vous voulez jouer à un jeu d’échec ? Faites glisser votre doigt et en voici un. Vous voulez regarder la TV ? Faites de même. Vous n’avez pas besoin d’une télévision, achetez plutôt une application AR à 1 dollar et mettez votre télévision sur votre mur »

Le business pourrait donc se trouver ici : des applications en réalité augmentée payantes sur Facebook et une commission prise sur ces dernières. Ou bien alors de la publicité diffusée sur ces applications (dans le cas d’une télévision, cela aura du sens pour Facebook bien évidemment d’y intégrer de la publicité). Et c’est bien évidemment sans oublier tout le business des données

> Lire aussi : F8 : le WebVR s’invitera à la conférence de Facebook

Rien d’officiel pour l’heure étant donné l’état de la plateforme de réalité augmentée de Facebook qui est encore naissante. Mais rassurez-vous, Mark a bien un plan. Mais on ne verrait pas pourquoi Google ou Samsung pour ne citer qu’eux ne se lanceraient pas également dans le développement d’une telle plateforme concurrente en réalité augmentée. La bataille se prépare donc en coulisse.

Facebook va t-il sortir des lunettes de réalité augmentée ?

facebook-f8-Augmented-Reality-Art-1061x514

Laissons le CEO de Facebook répondre à cette question :

« Nous sommes concentrés sur le software dans un premier temps, mais une chose est sûre : c’est que dans les débuts du développement d’une plateforme, il est souvent complexe de placer le software d’un côté et d’oublier le hardware. Les deux sont intimement liés. Par conséquent, il serait très difficile d’aller loin dans l’écosystème de la réalité virtuelle sans développer un casque VR en parallèle. Et je suppose qu’il en serait de même concernant la réalité augmentée »

Rien ne fuite donc de la part du CEO au sujet du développement d’éventuelles lunettes de réalité augmentée. Si dans un premier temps, c’est la plateforme AR et la caméra du smartphone qui sera privilégiée, il y a de fortes chances que Facebook travaille également sur des lunettes AR à l’avenir. Etant donné l’avance que possèdent certains de leurs concurrents dans le domaine, il est fort possible que Facebook ait déjà des projets en ce sens pour les prochaines années afin qu’il ne se fasse pas distancer. Mais pour l’heure, ce n’est pas un projet qui mérite d’être grand public. Autant y aller pas à pas. Et avec le développement et le lancement de cette plateforme de réalité augmentée, c’est un très bon pas en avant ! Peut-être même un grand bond ?

A propos de Milan Boisgard

Co-fondateur du site GoGlasses.fr, je cherche à comprendre et à analyser le phénomène de réalité virtuelle et augmentée pour en tirer des usages concrets. Je suis également le CEO de Diskovr.