Accueil / RÉALITÉ AUGMENTÉE / Concilier lecture et réalité augmentée, le nouveau défi de l’édition
lire-livre-realite-augmentee-963x644

Concilier lecture et réalité augmentée, le nouveau défi de l’édition

Encore à ses prémices, la lecture en réalité augmentée pourrait prochainement devenir un nouveau moyen de consommer les livres et l’information.

La réalité augmentée : une évolution naturelle de l’édition papier ?

Lointaine est l’époque de Gutenberg, père fondateur de l’imprimerie. La diffusion des livres et du savoir a depuis fait du chemin. Internet y a notamment largement contribué : lire des ouvrages et des informations sur la Toile est aujourd’hui monnaie courante. Mais quelle est la prochaine branche de l’arbre technologique de la réalité augmentée ? Car l’AR vise depuis quelques années déjà le domaine de la lecture, si essentiel à l’apprentissage d’une langue.

> Lire aussi : École : Comment la réalité virtuelle peut-elle influer sur notre apprentissage ?

En 2016, Google avait par exemple déposé des brevets sur des concepts de lecture en réalité augmentée, baptisés « Storytelling Device » ou « Interactive Book ». Le principe reposait sur un dispositif constitué de capteurs de page, de capteurs tactiles et de détecteurs de mouvements, qui affichait des éléments AR en fonction de l’avancée de l’histoire. Le tout grâce à un petit module installé au centre du livre.

lecture-livre-realite-augmentee-google-1798x1152

Pour l’heuren ces brevets n’ont pas donné lieu à une application concrète de la part de Google. Mais le concept pourrait un jour naître par l’intermédiaire de Tango, sa technologie AR intégrée aux smartphones.

> Lire aussi : Google mixe Tango et shopping en réalité augmentée.

Réalité augmentée et lecture : les premiers usages 

Dans une moindre mesure, Courrier International s’est récemment lancé dans l’aventure. Grâce à l’application Zappar, téléchargeable sur n’importe quel smartphone, certaines images du journal s’animaient sous les yeux du lecteur. En somme, les éléments interactifs viennent accompagner la lecture de l’hebdomadaire, et s’imposent donc comme un nouveau moyen de consommer de l’information. Zappar était d’ailleurs à l’origine d’un même concept cinq ans plus tôt, expérimenté sur des romans cette fois-ci.

> Lire aussi : On a testé le dernier numéro de Courrier International en réalité augmentée

Le smartphone est et sera le fer de lance de la naissance des applications en réalité augmentée auprès du grand public. L’idée est donc de trouver un juste milieu entre les écrans de smartphones et le plaisir de la lecture. Il n’est pas inutile de se dire qu’un livre en tant qu’objet pourrait proposer plus qu’un texte, mais également une expérience digitale à part entière. Tout le print pourrait d’ailleurs tirer parti de l’émergence de la réalité augmentée : les journaux, les flyers, les cartes (de visites, postales)ou encore les affiches publicitaires. Un moyen comme un autre de donner une nouvelle consistance, voire une nouvelle valeur, au papier qui se sent parfois délaissé.

Toujours en phase de développement, les lunettes AR chambouleront un jour nos mœurs. Car le port de ces dernières pourrait bien inciter les entreprises du secteur de l’édition à se positionner sérieusement sur la lecture en réalité augmentée, autant dans les journaux que dans les livres. Si certains enfants sont parfois réticents à l’idée de s’exercer à la lecture, la réalité augmentée apporterait elle un aspect ludique à cet apprentissage. De leur côté, les journaux papiers y verraient une manière innovante de refidéliser un lectorat aujourd’hui rivé sur les écrans.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
microsoft-hololens-mode-spectateur-realite-augmentee-999x720
Spectator View : comment filmer le point de vue spectateur des Microsoft Hololens ?

Les développeurs des Microsoft Hololens ont mis au point un mode spectateur retransmis à l'aide d'un appareil photo. Une idée...

holo-8i-application-mobille-hologramme-3d-670x377
8i lève 27 millions de dollars pour une application mobile d’hologrammes

La société 8i est parvenue à lever 27 millions de dollars pour développer une application mobile d'hologramme baptisée Holo.

Fermer