Accueil / Réalité Augmentée / Se maquiller en réalité augmentée sur l’application Sephora
application-sephora-maquillage-realite-augmentee-994x699

Se maquiller en réalité augmentée sur l’application Sephora

La chaîne de magasins Sephora a développé un mode réalité augmentée sur son application mobile.

L’opportunité était trop belle pour ne pas la saisir. Nombreuses sont les entreprises à s’approprier la réalité augmentée pour marketer leur marque et tous les produits qui l’accompagnent. D’autres poussent un peu plus loin les usages de l’AR en utilisant notamment nos connaissances technologiques sur la numérisation faciale, à l’image de Sephora, rapporte le site anglophone Theverge.com.

> Lire aussi : Tipit lève 2,5M$ pour démocratiser les filtres AR pour mobile

Filiale du groupe LVMH depuis 1997, Sephora sa donc équipé son application de fonctionnalités immersives : numérisation du visage et maquillage en réalité augmentée, voilà les principales options ajoutées par les dirigeants du groupe. A l’heure actuelle, l’utilisateur est uniquement capable d’essayer les rouges à lèvres, les fards à paupières et les faux cils – que l’on peut acheter si le style vous convainc.

maquillage-realite-augmentee-application-sephora-1600x866

L’application Sephora France boudée

La compagnie a également développé des tutoriels de maquillage AR, qui viennent directement concurrencer les Youtubeuses spécialisées dans le domaine. Un réel engouement à l’égard de ces dernières a en effet été observé ces derniers mois, qui pourrait cependant fléchir une fois les tutoriels en réalité augmentée démocratisés. Du moins aux Etats-Unis : GoGlasses a téléchargé l’application Sephora France, mais n’a aperçu aucune trace du moindre usage en réalité augmentée. 

> Lire aussi : Modiface, ou comment se maquiller en réalité augmentée

Précisons enfin que Sephora s’est entourée d’une start-up expérimentée et reconnue pour mener à bien son projet : Modiface. Cette jeune pousse fondée en 2006 par le docteur Parham Aarabi est devenue une spécialiste du genre, en concevant plusieurs applications articulées autour du maquillage en réalité augmentée. En juin 2016, les hommes à la tête de l’entreprise se targuaient même d’avoir enregistré plus de 60 millions de téléchargements mobiles.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.