Accueil / Réalité Augmentée / [ANALYSE] Microsoft peut-il gagner la bataille de la réalité mixte ?
projet-hololens-microsoft
Casque Hololens

[ANALYSE] Microsoft peut-il gagner la bataille de la réalité mixte ?

Selon Alex Kipman, le créateur des Microsoft Hololens, le potentiel liés aux lunettes de réalité mixte pourrait « un jour remplacer les smartphones, les télévisions voire tous les écrans »

C’est un rêve que semble partager beaucoup de constructeurs et d’entreprises à l’heure actuelle avec l’émergence de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée : voir de nouvelles formes de devices sous forme de lunettes ou de casques prendre le pas sur les écrans actuels. Chez GoGlasses, nous sommes convaincus que ces nouveaux devices trouveront leur usages auprès des professionnels ainsi que du grand public si des contenus pertinents correspondants à des usages sont développés dans les prochaines années. Néanmoins, cela va prendre du temps (probablement plus qu’on ne le pense). Dans la course à la réalité mixte, certains acteurs sont plus en avance que d’autres et souhaitent prendre l’avantage dans le prochain juteux marché qui se profile à l’horizon. C’est le cas de Microsoft qui pari sur la réalité mixte auprès des professionnels et du grand public. Selon le créateur des Microsoft Hololens, le désormais connu Alex Kipman, la firme de Redmond aurait pris une avance conséquente dans ce domaine qui la mettrait dès lors en position de leader sur ce marché. Même s’il est incontestable que l’ancienne société de Bill Gates a de beaux atouts pour réussir, on peut s’interroger sur l’assertion de Kipman et la capacité de la firme à conserver son avantage.

Microsoft, les Hololens et la course effrénée à la réalité mixte

Dans la fable du lièvre et de la tortue, nul besoin de vous rappeler que c’est la tortue qui gagne la course à la fin. Dans le domaine technologique, c’est rarement le premier qui remporte tout le marché. Si cela lui donne certes un avantage en termes marketing et de communication, la position de premier n’est pas toujours la plus enviable car vous devez également créer tout le marché et les usages si vous proposez une nouvelle offre. C’est aujourd’hui le cas pour les Microsoft Hololens. A l’heure actuelle, ce sont elles qui sont la tête d’affiche de bon nombre de salons, d’expériences et qui suscitent l’intérêt des professionnels. Pour les avoir testé à plusieurs reprises, il faut bien vouer que la technologie est bluffante et les potentialités qui s’offrent avec ce type de lunettes sont quasiment infinies. Le travail à la fois en termes de design, d’UX, d’OS est clairement remarquable et peu de firmes peuvent s’enorgueillir d’avoir un tel niveau sur tous ces points en ce qui concerne des lunettes de réalité mixte. En ce sens, on ne peut que donner raison à Alex Kipman qui affirme que Microsoft est clairement pour l’instant la société qui réussie le mieux dans le domaine et que toute entreprise qui souhaite s’installer sur ce secteur devra être encore meilleure qu’elle. Quand on connaît les équipes qui sont derrières la création des Hololens, il y a effectivement de quoi s’inquiéter en tant que concurrent étant donné la qualité des personnes impliquées et l’expérience de ces dernières.

hololens-environnement-augmente

Et Microsoft pourrait prochainement effectivement devenir le grand leader sur les lunettes de réalité mixtes. Alors que ce dernier ne cesse de développer les Hololens et promet une nouvelle version pour 2019, les annonces et les partenariats dans le domaine avec la firme de Satya Nadella pleuvent quasiment chaque semaine dans la presse spécialisée. Microsoft promet en effet que Windows 10 sera bientôt équipé de Windows Holographic (OS spécialisé dans la construction d’expériences en réalité mixte et compatible avec les Microsoft Hololens) et que des casques de réalité mixtes d’autres partenaires seront compatibles avec cet OS. Microsoft reproduit ici la stratégie de déploiement réussi avec le PC. Les termes sont simples : « construisez un casque et/ou des lunettes et nous vous fournirons un OS qui vous permettra d’apporter les meilleures expériences possibles« . Des constructeurs comme HP, Acer et Dell se sont déjà laissés séduire par cette offre et promettent l’arrivée prochaine de casques de réalité mixte (assez différents des Hololens) sur le marché avec des prix défiants toute concurrence (de l’ordre de 300 à 350$).

> A lire : Acer va lancer un premier casque de réalité mixte

De quoi casser littéralement le marché actuellement englué sur des prix trop hauts pour attirer en masse le grand public. Son travail sur l’OS Windows Holographic va également permettre de démocratiser la technologie rapidement étant donné que Windows est toujours le plus grand vendeur mondial d’OS sur PC et que les prochains PC auront nécessairement Windows 10 de pré-installé. De quoi promettre de belles expériences aux futurs acheteurs assez facilement et rapidement pour devenir un leader sur cette technologie. Une étape nécessaire vers la démocratisation des lunettes de réalité mixte si l’on souhaite que ces dernières puissent remplacer à termes les écrans tels qu’on les connaît aujourd’hui.

Cependant la réalité du marché est aujourd’hui plus complexe que cela et même si Microsoft se distingue clairement, on est loin d’être convaincu qu’il puisse être le grand gagnant (ou tout du moins l’unique) dans cette course. Et voici pourquoi.

Non Microsoft n’a pas gagné la course !

Si on a bien évidemment le même rêve qu’Alex Kipman et que nous souhaitons que cette technologie qui est actuellement sur toutes les lèvres le soit également sur tous les visages, les challengers sont de tailles contre Microsoft et n’ont pas dit leur dernier mots. On pourrait en citer plusieurs, mais ceux qui sont le mieux placés pour tenir tête à Microsoft sont bien Google et Apple.

Si ces derniers n’ont pas eu le succès que Microsoft a eu sur les PC, il est indéniable qu’ils ont réussi ce que Microsoft a clairement loupé : la bataille du mobile. Et parler de réalité virtuelle / réalité augmentée / réalité mixte sans parler de mobile serait une véritable erreur puisque c’est le mobile qui va clairement driver l’émergence de ces nouvelles réalités et de ces futures expériences VR/AR/MR. Les lunettes MR viendront après sur le marché ou tout du moins seront concomitantes des expériences mobiles.

test-complet-google-daydream-view-casque-realite-virtuelle-700x300

Actuellement, les deux OS mobiles que sont Android et iOS sont les leaders à la fois sur smartphones et tablettes. Inutile de refaire l’histoire, Windows n’a pas su se faire une place dans ce domaine et ne pourra donc pas proposer sur ses mobiles des expériences en MR. A l’inverse, la firme à la Pomme ainsi que le célèbre moteur de recherche pourront se faire une place de choix dans les expériences mobiles qui vont permettre à tous de découvrir la VR/AR. Google de son côté développe Tango qui permet d’afficher des expériences en réalité augmentée et Daydream qui permet d’interagir avec des expériences en réalité virtuelle. Daydream et Tango devraient d’ailleurs prochainement fusionner pour créer une véritable plateforme où réalité virtuelle et réalité augmentée s’entre-mêlent pour créer des expériences en réalité mixte. D’un autre côté Apple est clairement en train d’intégrer des expériences en réalité augmentée sur ses prochains devices. Même si on ne sait pas complètement quelles seront les fonctionnalités proposées, ni les devices qui supporteront cette technologie immersive, Apple n’a pas prévu de se laisser distancer sur ce point. Avec une capacité d’écouler des millions d’unités en quelques semaines, le pouvoir d’évangélisation d’Apple n’est pas à sous-estimer. Il va prochainement mettre à disposition un smartphone (ou autre) dans toutes les mains et lancer probablement le top départ de la course vers une nouvelle vision technologique.

Ainsi, le mobile sera une étape fondamentale dans la construction d’expériences en MR. Ceci dit, aucun usage (grand public tout du moins) n’est actuellement défini, même si les jeux vidéos semblent être pour l’heure ce qui intéresse le plus le marché. On ne connaît pas encore la manière dont vont adopter le grand public ces nouvelles technologies. Mais en étant positif on peut raisonnablement penser que l’accès facile aux technologies de scan 3D, capteurs, AR, VR… vont donner au grand public une nouvelle manière d’interagir avec son smartphone ainsi que le réel. Dans ce moment-là, Microsoft ne pourra malheureusement pas grand chose et sera obligé de « subir le marché » en quelque sorte. Il pourra bien évidemment tenter d’investir les Stores Apple et Google pour proposer des applications, continuer à travailler avec des professionnels pour leur apporter des solutions ad hoc en MR et faire de Windows Holographic une plateforme de développement d’expériences de haute qualité pour les développeurs et les applications développés, mais cela sera t-il suffisant pour asseoir sa position ?

Les lunettes de réalité mixte est-ce pour demain ?

Combien de temps cela va t-il durer avant que nous remplacions totalement les smartphones par des lunettes MR ? A cette question personne ne peut réellement répondre. On peut supposer qu’il va y avoir a minima encore plusieurs générations de smartphones qui vont se succéder pour accéder à des expériences en réalité mixte. Une aubaine pour les constructeurs de mobiles qui peuvent y voir un second souffle et regain de ventes étant donné que nous devrons tous changer de smartphones pour profiter de ces nouvelles applications. Si, comme le pense Alex Kipman, nous allons vers le remplacement de tous les écrans par des lunettes de réalité mixte, Microsoft pourrait ici retrouver, d’ici quelques années, une force indéniable étant donné son savoir-faire dans la construction de ce type de lunettes que des constructeurs comme Google et Apple n’ont pas encore démontré jusqu’ici. Si Google a bien évidemment démontré de son côté son savoir-faire avec les Google Glass, le projet n’en est pas encore au même stade (tout dans sa version publique). Concernant Apple, le secret règne, mais si on a du mal à croire que la société de Tim Cook ne travaillerait pas sur des projets en ce sens. Quoiqu’il en soit l’avance de Microsoft dans ce domaine sera conséquent et ses retours d’expériences seront précieux dans la mise en place d’un écosystème cohérent, notamment pour le marché professionnel. Mais vis-à-vis du grand public n’est-il pas déjà trop tard ?

 

A propos de Milan Boisgard

Co-fondateur du site GoGlasses.fr, je cherche à comprendre et à analyser le phénomène de réalité virtuelle et augmentée pour en tirer des usages concrets. Je suis également le CEO de Diskovr.