Accueil / Réalité Augmentée : Actualités Réalité Augmentée / 8i contraint de licencier 70 personnes, soit la moitié de ses employés
8i-licenciement-990x600

8i contraint de licencier 70 personnes, soit la moitié de ses employés

A l’origine d’une application mobile d’hologrammes 3D animés, la société néo-zélandaise 8i se sépare d’une grande partie de ses effectifs : 70 employés restent sur le carreau.

8i : une application d’hologrammes 3D animés développée à partir de la technologie Tango

La fête n’est pas au beau fixe chez 8i. Société néo-zélandaise fondée il y a maintenant trois ans, 8i a fait des hologrammes 3D animés sa spécialité. Tant et si bien que ses équipes ont développé puis publié une application mobile de ce type en partie créée à partir de la technologie Tango de Google, en juin dernier. Six mois plus tard, la réalité a rattrapé la start-up : visiblement en proie à des difficultés financières, la firme également basée à Los Angeles (Californie) a été contrainte de licencier une grande partie de ses effectifs, nous apprend Variety.

« Bien que nous ayons fait des progrès significatifs, nous remettons continuellement en question nos hypothèses quant à l’orientation et la manière dont se développe le marché de la réalité virtuelle et augmentée », débute le communiqué de presse envoyé à Variety. « Et comme toute entreprise à ses débuts, nous devons être honnêtes avec nous-même et avec nos employés sur le type de société que nous voulons construire et la vitesse à laquelle nous devons grandir », peut-on lire.

Une restructuration qui « impacte la moitié » des postes à temps plein

Et de véritablement rentrer dans le vif du sujet : « Par conséquent, nous nous consultons actuellement sur une proposition de restructuration qui orientera nos équipes et ressources vers les initiatives technologiques les plus importantes et les plus à même de créer de la valeur sur le long terme. Cela impacte la moitié de nos postes à temps plein environ ». Soit environ 70 personnes. « C’est incroyablement difficile, car nous disons au revoir à certains de nos meilleurs éléments qui ont contribué au développement de 8i ».

Pourtant, 8i faisait partie de ces jeunes pousses prometteuses en qui croyaient de nombreux investisseurs : Baidu Ventures, Hearst Ventures, Verizon Ventures, One Ventures, Carsten Maschmeyer’s Seed & Speed Ventures ont par exemple participé aux deux levées de fonds de la compagnie, une première à 13,5 millions de dollars, une autre à 27 millions en février 2017. « La rationalisation de nos activités est cruciale pour conserver une marge de manœuvre », se justifie l’entreprise. Comme quoi, la vie d’une entreprise est toujours pleine de surprises. Bonnes comme mauvaises.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.