Accueil / Guide : Comment ouvrir un Escape Game en réalité virtuelle ?
ouvrir-escape-game-realite-virtuelle-goglasses

Guide : Comment ouvrir un Escape Game en réalité virtuelle ?

Vous possédez déjà un escape game et vous souhaitez proposer une nouvelle expérience à vos utilisateurs ? Vous souhaitez démarrer un nouveau business en créant un escape en réalité virtuelle ? GoGlasses, le leader français de la réalité virtuelle et augmentée vous donne quelques conseils et les clés de certaines étapes pour ouvrir un escape game en VR.

Ce n’est plus un secret pour personne, les escapes games font fureur en France aussi bien auprès des particuliers qui plébiscitent cette activité le week-end et des professionnels qui organisent des séminaires team-building pour resserrer les liens entre collègues et en créer de nouveaux avec leurs équipes. Depuis plusieurs années ces escapes rooms (autre nom des escapes games) ont fait leur preuve. Chaque mois, de plus en plus d’escapes games s’ouvrent dans différentes villes et le choix commence à largement s’étoffer en France sur les différentes missions que vous pouvez réaliser. Certaines salles d’escape game ouvrent même différents thèmes pour donner l’envie à leurs clients de revenir.

Pour ceux qui souhaitent ouvrir un escape game et qui ne connaissent pas voici le concept. Un Escape Game est un lieu dans lequel vous êtes enfermé durant une période donnée dans une pièce ou plusieurs et dans laquelle vous avez différentes énigmes à réaliser pour sortir de la pièce. Si vous n’êtes pas sortis dans le temps imparti, vous perdez la partie. Comme vous pouvez vous en douter, les escapes games sont tous de niveaux différents allant du plus facile au plus difficile. Tout dépendra de votre équipe. L’idée pour les concepteurs d’escape game est de trouver le juste niveau de difficulté et le bon thème qui puisse ouvrir la salle à des public assez différents. Mais au final la réussite de l’escape game dépendra surtout d’une seule chose : votre capacité à vous organiser en équipe et à utiliser les capacités de chacun pour finir dans les temps impartis la mission qui vous est confié.

Il faut savoir que depuis quelques mois un nouveau venu dans le milieu de l’escape room est en train d’ajouter une véritable plus-value au domaine et il s’agit des escapes games en réalité virtuelle. Le principe de l’escape game en réalité virtuelle est exactement le même que pour un escape game classique, mais cette fois-ci vous serez enfermé dans une salle munie d’un casque VR. Dans ce casque VR vous allez voir un tout nouveau monde en réalité virtuelle, comme dans un jeu vidéo. Vous serez projetés dans l’espace, dans un monde fantastique, dans l’antiquité… Tous les mondes sont imaginables pour créer de nouvelles expériences. Mais ne vous y trompez pas, sous ses airs impressionnants, le temps tourne et il faudra résoudre les énigmes dans le temps prévu !

Ce type d’expérience vous intéresse ? GoGlasses, en tant que premier média dédié à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée vous donne quelques conseils pour bien démarrer l’ouverture de son escape game VR. On en est convaincu, les escape game en réalité virtuelle vont être un des grands business de la réalité virtuelle dans les prochaines années.

Ouvrir un Escape Game VR ou une salle d’arcade VR ?

C’est une question que nos clients et lecteurs nous posent régulièrement : « Faut-il ouvrir un une salle d’escape game en réalité virtuelle ou bien une salle d’arcade VR ? ». Avant de répondre à la question, voici comment nous définissons les deux :

Une salle d’arcade VR est une salle dédiée à la réalité virtuelle dans laquelle vous allez retrouver plusieurs casques VR avec plusieurs contenus en réalité virtuelle dont la plupart proviennent tous des stores. De nombreux développeurs souhaiteront probablement à l’avenir intégrer leurs propres jeux VR, mais pour l’heure ce type de salle est notamment réservé à tester des jeux en réalité virtuelle déjà existant sur l’Oculus Store ou le Viveport. Dans ce type de salles vous pouvez venir seul ou à plusieurs. Les groupes professionnels sont également souvent admis pour des séances de sorties ludiques et détentes.

  • Avantages : un large choix de jeux VR et la possibilité de renouveler facilement. La possibilité de faire venir plusieurs groupes.
  • Inconvénients : il n’y a pas vraiment de dimension multijoueurs (sauf à utiliser un jeu multijoueur du store) et les contenus sont loin d’être unique (puisque disponible pour tous sur les stores). Lorsque le grand public sera équipé de casques VR et pourra accéder à tous ces jeux et expériences VR, il y a de fortes chances pour que la partie arcade fonctionne moins et que les tarifs actuels ne soient plus tenables, rendant ainsi le business model complexe.

Une salle d’escape game en réalité virtuelle est quelque peu différente de la salle d’arcade. En effet, cette dernière a pour objectif de proposer un contenu unique en multijoueur sur un thème bien précis. Il ne s’agit donc pas de choisir son expérience parmi plusieurs, ni son casque VR que l’on souhaite tester, mais bien de venir pour résoudre une énigme / mission en un temps donné à 2 personnes minimum (voire plus). Bien évidemment, comme l’escape game classique, les VR Escape Room sont bien évidemment totalement indiqués dans le cas de team building et fonctionnent parfaitement pour les particuliers qui recherchent une nouvelle expérience ainsi que de nouvelles énigmes à résoudre en équipe.

  • Avantages : un business construit à la fois sur une cible B2C et B2B. Vous pouvez donc gagner financièrement sur les deux plans. L’autre avantage est de proposer un contenu unique qui ne sera trouvable nul part sur les stores en réalité virtuelle. Enfin, autre avantage de la réalité virtuelle : si l’autre expérience VR que vous avez créé ou que vous avez acheté possède les mêmes spécifications matérielles que la première, vous pourrez facilement exploiter dans une même salle l’un ou l’autre des contenus (ce qui n’est pas possible dans une salle d’escape room traditionnelle où chaque salle à son propre décor). En outre, exit le rangement : appuyez sur le bouton « Reset » et votre salle en VR est comme neuve et prête à accueillir vos nouveaux clients.
  • Inconvénients : cela représente « un certain investissement » si vous désirez un escape game VR de qualité (qui n’en voudrait pas en même temps ?). Si vous ne levez pas assez d’argent au départ vous ne pourrez en avoir qu’un seul – ce qui on tient à le rappeler est largement suffisant pour démarrer auprès de sa clientèle.

Par conséquent, faut-il ouvrir une salle d’arcade VR ou bien un Escape Game en réalité virtuelle ? Au final tout dépendra de votre stratégie. L’Escape Game VR nous paraît être un bon investissement pour construire une salle pérenne auprès d’un public, mais nécessite un investissement financier plus conséquent que la salle d’arcade VR. A l’inverse cette dernière nécessite moins d’argent, mais aura probablement plus de mal à perdurer sur le long terme. Toutefois, il est largement concevable de commencer par un salle d’arcade VR pour ensuite migrer sur d’autres projets VR comme le e-Sport VR (on aura l’occasion d’y revenir prochainement sur GoGlasses) et trouver d’autres sources de financements. Il est également possible de mixer les 2 si vous avez de la place et du budget. Choisissez bien votre cible, votre budget et le temps que vous prévoyez de faire fonctionner cette salle.

Quel casque VR choisir ?

Tout dépend encore une fois de ce que vous souhaitez faire. Il y a surtout 3 casques qui pour l’heure (en 2018) sont intéressant à exploiter :

  • Le Samsung Gear VR / Oculus GO : ce sont des casques qui sont très bien pour passer des films en 360. Si vous ouvrez une salle de cinéma dédiée à la réalité virtuelle, ce type de casque pourrait bien vous intéresser.
  • Le casque VR Oculus Rift : il sera intéressant à mettre dans une salle d’arcade car il possède un store de plus de 1000 jeux VR. De quoi réjouir vos clients !
  • Le casque VR HTC Vive : c’est probablement le casque qu’on verra le plus dans les salles d’Escape Game. De très bonne qualité et surtout munis de nombreux accessoires (trackers, guns, API…), il permet de développer des expériences impressionnantes. C’est surtout le seul casque qui résout bien les problèmes de tracking par rapport à son concurrent Oculus Rift. Une donnée à ne surtout pas négliger au risque de rater son expérience auprès de son public. A noter que c’est le casque VR le plus cher du marché pour l’heure.

En fonction de ce que vous souhaitez lancer choisissez bien votre casque de réalité virtuelle.

N.B. : la question qui nous est parfois posée est la suivante : « Quel est le meilleur casque VR et qui puisse durer afin que je puisse au mieux rentabiliser mes investissements ? » Une question légitime quand on se lance dans ce type de business. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que le matériel change très régulièrement ces derniers temps et qu’il sera donc très difficile de répondre à cette question. C’est au final la même réponse que pour le matériel informatique : il faut bien le renouveler à un moment donné. A l’heure actuelle, en 2018, on est encore en attente d’un casque VR réellement autonome et qui propose le tracking nécessaire pour un room-scale de qualité. Il ne sera vraisemblablement pas prévu à la vente avant 2019 ou 2020. Ainsi, vous pouvez toujours attendre « d’avoir le bon casque VR », mais vous ne serez sûrement pas le précurseur. Et en être un, cela à un prix… Faites une liste de vos besoins sur la mise en place et la création de votre expérience en réalité virtuelle et vous trouverez déjà aujourd’hui un casque entièrement adapté.

Bien préparer son business plan

Cela semble un lieu commun lorsque l’on souhaite monter un business, mais on aime à le rappeler : préparez bien votre business plan. En effet, la réalité virtuelle est encore toute nouvelle et encore largement incomprise par un très grand nombre de personnes. Cela fait maintenant plusieurs années que GoGlasses est dans le milieu de la réalité virtuelle et on peut vous dire qu’un très grand nombre de personnes ne sont pas encore évangélisé sur cette technologie et n’ont même d’ailleurs jamais testé. Vous rencontrerez donc deux difficultés dans un premier temps :

  1. Votre banquier peut ne pas connaître la réalité virtuelle et donc être septique par rapport à la rentabilité du projet. De même pour des investisseurs autres que des banquiers.
  2. Le grand public n’est pas forcément coutumier de la VR et donc il faudra mettre en place une belle communication lors de votre ouverture. Le public est en vérité d’après notre expérience très souvent réceptif, donc il n’y a pas trop d’inquiétude de ce côté-là, mais soyons clair : la réalité virtuelle n’est pas forcément l’activité qu’ils vont forcément rechercher dans un premier temps.

Nos conseils :

  1. Soyez pédagogique et professionnel : montrez des chiffres d’escape game VR qui fonctionnent déjà et expliquez en détail ce que votre projet fait et les avantages par rapport à un escape game traditionnel. Au besoin allez dans une salle d’escape game VR pour faire tester à vos investisseurs. Si vous choisissez une expérience de qualité, nul doute qu’ils seront convaincus !
  2. N’hésitez pas préparer votre page Facebook avant même de pouvoir monter l’Escape Game. Construire en amont votre communauté vous permettra plus facilement ensuite de remplir votre salle. Partagez des photos des travaux et des sujets autour de la réalité virtuelle. Cela vous permettra d’évangéliser votre public à la réalité virtuelle et qui pourra montrer de l’intérêt à votre projet.
  3. Si vous n’êtes pas adeptes des chiffres ou à l’aise avec le banquier, le mieux est probablement à faire appel à un expert comptable pour qu’il puisse valider votre business plan et à un courtier professionnel pour qu’il puisse vous trouver le meilleur financement.
  4. Lors de l’établissement de votre business plan, visez un lieu. Il vous faut trouver le lieu où vous allez implanter votre Escape Game VR. C’est un élément important du business plan que vous souhaitiez louer ou acheter.

Bien choisir son lieu

Le lieu est un élément central dans l’ouverture de son escape room VR. Pour que vous ayez le plus de chance de réussir dans votre projet voici quelques points indispensables à respecter (qui sont d’ailleurs les-mêmes que pour un escape game classique) pour choisir son lieu (ERP = établissement recevant du public) :

  1. Choisissez un lieu facilement accessible : transports (bus, tram, métro, vélo), parking, à pied…
  2. Choisissez un lieu très fréquenté si possible afin qu’il y ait du passage devant votre salle. Votre devanture sera votre publicité.
  3. Choisissez un lieu tout de même assez grand puisque vous allez recevoir du public

En termes de lieu, vous pouvez choisir un centre commercial, un centre de loisir, un cinéma, un partenariat avec une autre salle d’escape, un lieu en plein centre ville… Il n’y a pas de règle à savoir si vous devez absolument être au rez-de-chaussée ou en étage. On aurait tendance à dire que par facilité le rez-de-chaussé s’impose mais l’Escape Lab à Paris en est un contre-exemple qui fonctionne particulièrement bien !

N’oubliez pas enfin de bien vous renseigner sur toutes les charges, la possibilité d’un wifi de qualité ou encore de purger le bail (si c’est une location) de tout droit de préférence (faites-vous ici accompagner par un avocat).

N.B. : mon lieu doit-il être adapté pour les handicapés ? On vous dira que c’est toujours mieux qu’il le soit et que c’est la loi qui l’exige. Néanmoins, vous pouvez demander à la mairie une dérogation dans certains cas.

Bien choisir son outil de gestion

Il faut y penser en effet. Tout au long de l’exploitation de votre salle, il va falloir gérer votre ou vos expériences VR, vos différentes salles, votre personnel, vos réservations, vos paiements en ligne (ou non). Là encore tout dépendra de l’expérience que vous allez pouvoir choisir. A minima toutes les expériences clés en main vendues proposent bien évidemment un système de gestion des différentes expériences, mais pas forcément toujours la réservation et le paiement (ni encore la gestion du personnel…). Ici il faudra utiliser plusieurs logiciels. Si vous avez déjà un escape game traditionnel d’ouvert, vos outils conviendront parfaitement.

Quel prix établir pour mes clients pour mon escape game en réalité virtuelle ?

C’est ce que vous allez devoir définir dans votre business plan : à combien vais-je vendre l’expérience à mes clients ? Ici vous allez avoir deux cibles donc deux tarifs potentiellement différents.

  • Les tarifs B2C. Soit vous choisissez un tarif unique, soit un tarif dégressif si plusieurs personnes réservent en même temps. Dans la plupart des cas c’est le second qui est choisi par les salles. C’est certes plus attrayant, mais plus complexe dans la construction du business plan (en effet vous ne pouvez pas vraiment connaître dans quelle proportion 2, 3, 4 ou plus de personnes vont venir). En moyenne, les tarifs s’établissent entre 25 et 50 euros pour une expérience Escape Game VR (The VOID étant le plus cher de tous). Le mieux est selon nous de rester sur des tarifs d’escape game classique donc sur un tarif entre 25 et 30 euros avec une dégressivité à partir de 3 par exemple et ne pas descendre en-dessous d’un certain seuil (afin de préserver votre rentabilité).
  • Les tarifs B2B. Ici libre à vous de choisir votre tarif. La partie team-building est bien évidemment à privilégier auprès des entreprises et CE qui en sont assez friandes. Souvent les tarifs ne sont bien évidemment pas les mêmes que pour le grand public puisque ces dernières vous amènent beaucoup de personnes à la fois. Pensez-donc à un tarif attrayant pour ces entreprises. Ici pas de règles particulières et comme tout tarif dans le milieu professionnel il pourra être amené à être négocié.

Combien de personnes pour gérer un Escape Game VR ?

Tout dépendra de la salle que vous souhaitez ouvrir. A minima, il vous faudra pour une salle être 2 gestionnaires. En effet, en terme de gestion de groupe c’est un minimum. Lorsqu’un groupe a fini, un autre groupe peut repartir et le temps de faire le débriefing il se peut que le temps prévu dépasse un peu. Nous vous conseillons donc d’être deux. En vérité, être 3 personnes semblerait être une meilleure option puisqu’il faut bien penser à un moment où prendre un jour de congé, voire des vacances, journées de maladie… Être 3 vous permettra donc de faire un roulement efficace tout en étant toujours ouvert et en maximisant vos revenus. C’est ici la situation idéale nous semble t-il, mais il y a bien évidemment d’autres configurations possibles selon les besoins et votre motivation !

Pensez à élargir votre business avec d’autres propositions

Dans cette optique, rien à voir forcément avec la réalité virtuelle, mais voici quelques pistes pour augmenter vos marges dans votre salle d’Escape Game VR :

  1. Proposez des boissons à vos clients  : alcool ou non, café, thé… Pour le cas de l’alcool prévoyez l’achat d’une licence (ce qui va faire considérablement augmenter vos investissements de départ sachez-le).
  2. Pensez aux photos des différentes équipes à la fin de l’expérience pour immortaliser le moment
  3. Proposez un traiteur à vos clients B2B et des installations supplémentaires pour qu’ils puissent faire des présentations. Traiteur qui peut d’ailleurs servir pour les goûters d’anniversaire ou bien les enterrements de vie de garçon ou de jeunes filles.
  4. Pour la partie réalité virtuelle : proposez le tests d’autres jeux VR pendant que d’autres patientent, de la vente de casques VR…

Quelle expérience choisir ?

Si vous désirez créer un escape game VR vous-même, relisez bien nos différents conseils pour démarrer afin que cela vous donne une base pour créer votre escape room VR. Si vous souhaitez créer votre salle d’escape game VR ou une salle d’arcade VR avec des contenus déjà existants, n’hésitez pas à nous écrire à [email protected] pour que nous puissions vous aider au mieux et vous faire découvrir les meilleurs contenus qui fonctionnent le mieux auprès du public B2C et B2B.

Ouvrir un Escape Game VR : Combien ça coûte ?

C’est une question complexe. Tous les budgets sont ici différents et les projets également. Sachez que ce qui va vous coûter le plus cher c’est l’investissement sur un contenu, un lieu (mais dont le loyer ou l’achat va différer d’une ville à l’autre), le personnel (les salaires), l’achat des licences, frais de fonctionnement, l’achat d’une licence 4, achat de visibilité… Ce sera des éléments à déterminer ensuite en fonction de votre projet. N’hésitez pas à nous écrire à [email protected] si nous pouvons vous aider sur ces différents points et prodiguer une étude plus approfondie sur votre projet.

Ouvrir un Escape Game en réalité virtuelle
  • Satisfaction des joueurs
  • Rentabilité par rapport à un Escape Game traditionnel
  • Innovation
  • Renouvellement de l'expérience régulière

Résumé

Vous souhaitez ouvrir un Escape Game en réalité virtuelle dans votre ville en France ou à l'étranger ? C'est un business va va croître de plus en plus. Toutefois, il convient de partir avec de bonnes bases. GoGlasses vous propose quelques conseils pour bien démarrer votre ouverture d'escape game en réalité virtuelle.

4,7