Visite interactive du Claustral Canyon avec Oculus Rift

Visite interactive du Claustral Canyon avec Oculus Rift

Il existe de nombreux projets qui traitent de l’Oculus Rift, et plus généralement de la réalité virtuelle. Certains restent dans une optique divertissante avec, par exemple, la création d’un MMORPG multigenre et personnalisable avec le projet XViREnt ; d’autres s’orientent plutôt dans des projets professionnels, comme le système de trading imaginé par Bloomberg LP. Aujourd’hui, c’est un projet mené via kickstarter qui retient notre attention ; il s’agit d’une visite virtuelle du « Claustral Canyon », en Australie, décrit par Luke Farrer, à la tête du projet, comme « ancien et étonnant », un lieu que « peu ont connu jusqu’à présent », voire même « l’un des plus beaux endroits du monde ».

Un environnement unique

Ce canyon est l’un des plus anciens d’Australie, situé au coeur du parc national des Blue Mountains. Il n’a été exploré pour la première fois que dans les années 60. Fragilisé par le réchauffement climatique, il pourrait bientôt être endommagé, de sorte qu’il reste peu de temps à Luke Farrer pour mettre en place son projet. Alors que les parcs nationaux avaient jusqu’alors refusé à de nombreuses sociétés cinématographiques le droit de filmer à l’intérieur du canyon, Farrer a obtenu une autorisation en juillet 2013.

Luke Farrer au Mont Waialeale de Kauai, à Hawaii

Luke Farrer au Mont Waialeale de Kauai, à Hawaii

Celui-ci compte numériser le canyon à l’aide de scanners laser 3D, permettant ainsi de reproduire cet écosystème pour une expérience interactive inédite. Ayant déjà testé ce type de matériel dans les canyons et grottes aux Etats-Unis, notamment à Kauai, il s’affirme convaincu qu’il s’agit de la « bonne technologie pour créer ces expériences qui changent la vie ».

Une liberté de « déplacement »

Plus que cela, il s’agit quelque part d’offrir la possibilité à n’importe qui de se « déplacer » librement depuis chez lui et de visiter des lieux qu’il ne pourrait pas forcément voir dans d’autres conditions ; dans le cadre de l’expérience virtuelle, l’utilisateur sera libre de se mouvoir à sa guise. « Les humains sont destinés à explorer. Cela signifie que vous devriez pouvoir aller PARTOUT où vous le voulez », écrit Farrer. « Les films et vidéos habituels ne le permettent pas – vous êtes toujours à la merci d’où les caméras ont envie d’aller. »

Luke Farrer et son équipe à Kauai

Luke Farrer et son équipe à Kauai

Grâce à cette grande liberté d’action, l’utilisateur pourra sans cesse renouveler l’expérience. Au-delà des images, des sons naturels enregistrés lui permettront de vivre une aventure immersive.

De nouvelles expériences à l’avenir

Loin de s’arrêter là, Farrer aimerait également pouvoir étendre ce projet à plusieurs grottes au Vietnam, au Mexique ou encore en Chine ; le Claustral Canyon ne serait « que le début d’un projet extraordinaire pour capturer des endroits parmi les plus incroyables de notre planète, afin de tout le monde puisse les expérimenter en 3D ».

Aux dernières nouvelles, Farrer aurait présenté son projet lors de la conférence HxGN à Las Vegas, en juin 2014, ainsi qu’une démonstration de ce qui a déjà pu être fait. Il a également montré son enthousiasme par rapport au DK2 d’Oculus Rift, dont la résolution d’images est « un cran au-dessus de son prédécesseur ». Pour plus d’informations sur l’expérience, n’hésitez pas à consulter la vidéo d’introduction de la page Kickstarter :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*