Quels sont les usages que Mark Zuckerberg envisage pour l’Oculus Rift et la réalité virtuelle ?

Quels sont les usages que Mark Zuckerberg envisage pour l’Oculus Rift et la réalité virtuelle ?

L’Oculus Rift, si vous êtes lecteurs de GoGlasses vous connaissez. Il s’agit d’un casque de réalité virtuelle qui vous permet d’accéder à des mondes immersifs en 3D et 360 degrés, le tout branché à votre ordinateur. Ce casque VR lancé sur Kickstarter en 2012 et qui a connu une campagne florissante est aujourd’hui à l’origine d’un véritable engouement de la part d’une toute nouvelle communauté autour de la réalité virtuelle qui croit fermement au développement de différents usages qui ne concernent pas seulement le domaine des jeux vidéos. Le problème est toutefois le suivant : le casque de la société Oculus VR se fait toujours attendre dans sa version commercialisée grand public. En effet, actuellement vendu en bêta, le casque de réalité virtuelle est encore réservé aux geeks et aux early adopters qui recherchent les usages possibles. L’Oculus Rift attend toujours sa killer-app qui permettra de faire décoller la réalité virtuelle auprès du grand public.

Lors d’un récent Q&A, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook et le propriétaire de la société Oculus VR, s’est exprimé au sujet de l’Oculus Rift. A la question posée par un internaute ce qu’est sa vision de l’Oculus Rift, Mark Zukerberg a répondu :

 

facebook-future-of-oculus-rift

 

La réponse de Mark Zuckerberg est à la fois courte, mais extrêmement intéressante sur les usages envisagés par la firme américaine. L’Oculus Rift – et par conséquent tous les casques de réalité virtuelle – est envisagé comme un médium, c’est-à-dire un intermédiaire permettant de communiquer entre des individus (voire des objets). Si cela peut paraître anodin, alors qu’il est considéré par beaucoup encore comme un gadget geek, Facebook considère au contraire l’Oculus comme un medium au même titre que les journaux, Internet, les smartphones,… C’est un véritable pas auquel nous n’aurions pas pensé il y a de ça 2 ou 3 ans.

La réponse de Mark Zuckerberg est également intéressante sur les usages qui sont envisagés. Le fondateur de Facebook propose plusieurs usages.

Tout d’abord dans le domaine des voyages. Si vous n’avez pas la possibilité d’aller quelque part, vous pourriez « y être » sans avoir à vous déplacer soutient en substance Mark Zuckerberg. Cet usage est intéressant car il ne concerne pas seulement les agences de voyages qui souhaitent faire la promotion de leurs offres, ni les offices de tourismes souhaitant mettre en avant leur région. En effet, la réalité virtuelle avec l’Oculus Rift permettrait également d’entrer dans le champ de la culture et de l’enseignement. Si vous ne pouvez pas vous déplacer dans un lieu, mais que vous souhaitez le découvrir, la VR est fait pour vous !

Ensuite, Mark Zuckerberg insiste sur la possibilité pour un individu d’être « présent dans un lieu où vous ne pourriez pas être en personne ». Vous devez assister à une réunion à l’autre bout du monde ou à un événement éloigné de chez vous, mais vous n’avez pas le temps ou les moyens financiers pour vous y rendre ? La réalité virtuelle permettrait ici à moindre frais de vivre des expériences de manière immersive en 360 comme si vous y étiez. Une véritable révolution qui pourrait changer d’une part la manière de communiquer entre les individus et d’autre part de bouleverser des écosystèmes médias comme la télévision.

Troisième point évoqué par le fondateur de Facebook, c’est la possibilité de construire des objets que vous ne pourriez pas construire dans le monde réel car trop chers, trop imposants ou peut-être même encore impossible à construire, et de réussir à les modéliser dans un monde virtuel. Vous voulez construire un nouvel immeuble et vous voudriez le visiter avant l’heure pour vendre les appartements ? Vous souhaiteriez lancer une expédition dangereuse et avez besoin de prendre en compte de nombreux paramètres avant de partir ? Vous voulez opérer une personne mais apprendre dans un premier temps comment effectuer cette opération sans risque et vous entraîner ? Voici quelques unes des applications qui seront enfin possible avec l’Oculus Rift et la création de mondes virtuels. C’est ici le domaine de la simulation qui va être révolutionné et apporter un tout nouveau champ des possibles.

Enfin Mark Zuckerberg n’oublie pas ce qui fait le cœur de son réseau social Facebook aujourd’hui : le partage. En effet, le fondateur du premier réseau social mondial n’oublie pas de mettre en avant que ces expériences ne seront pas solitaires. Bien au contraire, le partage sera ancré, selon lui, dans les usages qui seront faits par les utilisateurs de l’Oculus Rift et de la réalité virtuelle. Comment ? Difficile à dire pour l’instant, mais Facebook travaille à cette intégration du partage dans la VR. Nous avions réfléchi d’ailleurs à ce sujet dans GoGlasses en proposant quelques pistes possibles de réflexions.

Ainsi, c’est véritablement un immense champ des possibles qui s’ouvre avec l’Oculus Rift et Mark Zuckerberg semble y croire fermement. Mais il est à noter que l’Oculus Rift n’est plus le seul casque de réalité virtuelle disponible sur le marché. En effet, ayant saisi les immenses opportunités que ce nouveau média représente tant dans le milieu professionnel (B2B) que consommateur (B2C), tous les gros constructeurs investissent le marché avec des casques VR. Que cela soit Google avec son Google Cardboard, Samsung avec son Samsung Gear VR, HTC avec son HTC Vive ou encore Razer OSVR avec son casque Razer, les fabriquants sont plus que jamais sur le qui vive pour proposer de nouvelles expériences en réalité virtuelle comme nous avons pu le constater lors du dernier Salon Laval Virtual auquel nous étions présents.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*