L’Oculus Rift pour le sport d’intérieur avec Widerun

L’Oculus Rift pour le sport d’intérieur avec Widerun

La réalité virtuelle peut toucher de nombreux domaines ; dans le cadre touristique et culturel, par exemple, on peut retrouver des visites virtuelles de musées, ou encore des projets tels que la création d’une librairie communautaire virtuelle. Et si elle pouvait également s’introduire dans le milieu sportif – et plus précisément pour le sport d’intérieur ? C’est l’idée développée par le projet Wiredun, porté par une petite société italienne, Wedu ; en utilisant l’Oculus Rift, le casque VR le plus reconnu, l’utilisateur peut connaître une nouvelle façon de s’entraîner chez lui.

Un dispositif pour renforcer la motivation

Faire du vélo d’appartement face à un mur ou une télévision est qualifié de « mortellement ennuyeux » pour Wedu ; quelle solution pour rendre le sport depuis chez soi plus motivant ? La réalité virtuelle peut permettre de visiter de nouveaux lieux et d’apporter de la nouveauté lors de ces entraînements. C’est avec cette conviction qu’a été développé Widerun.

Widerun est décrit comme un système d’entraînement en réalité virtuelle ; un vélo intelligent est relié au casque VR. L’utilisateur doit le brancher puis se connecter afin de choisir les lieux dans lesquels ils veulent se rendre ; des Alpes en Europe jusqu’au centre-ville de San Francisco, ou encore à Pékin et sur la lune, Widerun offre de nombreuses possibilités pour voyager tout en faisant du sport. La technologie permet un mode défi multijoueur ; en fonction de la performance, chacun reçoit des notes ainsi que des récompenses. De plus, différents niveaux de difficulté sont proposés.

widerun-velo-appartement-sport-oculus-rift

Ce type d’entraînement pourrait permettre de changer la vision que nous avons de l’entraînement en intérieur : « Nous avons eu l’idée d’offrir à ceux qui utilisent un vélo à la maison de s’entraîner dans des environnements autres de ceux dont ils ont l’habitude pour leur fournir plus de motivation mais surtout pour qu’ils s’amusent », expliquent-ils. À l’aide des réseaux sociaux, ils ont demandé aux internautes dans quels environnements ils aimeraient pouvoir faire un tour à vélo. Les « cartes » peuvent être mises à jour et l’équipe continue de développer de nouveaux lieux en fonction des propositions données.

Rendre la technologie la plus accessible possible

La technologie se veut simple et intuitive afin de permettre à n’importe quel usager de se l’approprier. La société affirme son point de vue sur la réalité virtuelle en citant Mark Zuckerberg : « Nous pensons que les gens aimeront utiliser cette technologie, et nous faisons le pari à long terme que la réalité immersive, virtuelle et augmentée deviendra une partie de notre vie quotidienne ». Les premières commandes du Widerun seraient déjà en cours de livraison.

Pour commander votre Widerun, il faut vous rendre sur le site officiel. Le prix du kit est de 1500€. D’après le contrat officiel, celui-ci contient un vélo et un casque VR pour trois destinations. Si le coût peut paraître élevé, l’équipe précise que l’objectif est le Widerun puisse être accessible pour tous par la suite ; à l’heure actuelle, la société cherche des partenaires pour améliorer la production du Widerun.

Pour en savoir plus sur le rendu du Widerun, retrouvez ci-dessous la vidéo de présentation du projet :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*