L’Oculus Rift utilisé à l’hôpital pour détendre les patients

L’Oculus Rift utilisé à l’hôpital pour détendre les patients

Les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes dans le cadre médical. Les Google Glass en sont un parfait exemple, puisqu’elles proposent de nombreuses fonctionnalités, comme par exemple faciliter la gestion des dossiers électroniques des patients ou encore pour améliorer les conditions de vie des patients. Cette dernière avait d’ailleurs porté ses fruits avec l’utilisation des lunettes connectées pour permettre aux enfants malades de visiter un zoo. Et si l’Oculus Rift, le casque à réalité virtuelle, pouvait lui aussi avoir son rôle à jouer dans les hôpitaux ? À Alicante, en Espagne, l’hôpital Perpetuo Socorro a eu une idée intéressante : faire porter l’Oculus Rift à un patient pendant une intervention.

Un environnement virtuel calme et relaxant

C’est en collaborant avec l’université de Las Palmas de Gran Canaria, qui propose des travaux dans le domaine des technologies, de la médecine et des sciences humaines, que l’hôpital Perpetu Socorro a eu l’idée d’utiliser une expérience de réalité virtuelle pour lutter contre l’anxiété. En effet, placer le patient dans un environnement virtuel calme et relaxant lui permet de se détendre, ce qui permet de mieux appréhender l’intervention. L’application utilisée sur l’Oculus Rift a été développé par DROIDERS, la même société qui avait créé l’application pour les chirurgies dentaires disponible sur les Google Glass.

Le patient est amené à observer une scène de plage nocturne, avec dans le ciel des nuages, des feux d’artifice, des ballons ; le tout agrémenté de musiques classiques, comme par exemple la Sonate au clair de lune de Beethoven, ou encore Clair de lune de Debussy. Pour Paul Gailey Alburquerque, le directeur marketing de DROIDERS, il s’agit d’un « film relativement passif avec quelques éléments directionnels ».

oculus-rift-operation-hopital-droiders

Des effets bénéfiques pour une expérience réussie

En réduisant l’anxiété du patient, l’opération chirurgicale s’en voit elle même facilitée ; en effet, la recherche aurait démontré que l’anxiété préopératoire pouvait causer des effets indésirables pendant et après l’opération, avec des risques d’infection et une guérison plus lente. Utiliser l’Oculus Rift est une très belle opportunité pour lutter contre ces problèmes.

La patiente ayant osé l’expérience était une femme de 62 ans devant subir une athroscopie du genou, une opération qui peut se faire par anesthésie locale ou générale. Dans un premier temps, elle avait opté pour une anesthésie générale, mais en entendant parler des effets apaisants de l’Oculus Rift, elle a accepté d’être opérée en anesthésie locale. En parallèle, le Dr Gerardo Garcés, chirurgien orthopédiste et professeur à l’université de Las Palmas de Gran Canaria, dirigeait l’opération à l’aide des Google Glass.

Vous pouvez consulter ci-dessous une vidéo de l’opération. Une autre est également disponible avec plus d’informations sur le site de DROIDERS :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*