L’Oculus Rift comme dernier cadeau pour une mourante : l’histoire de Roberta Firstenberg

L’Oculus Rift comme dernier cadeau pour une mourante : l’histoire de Roberta Firstenberg

L’Oculus Rift utilisé comme outil thérapeutique ; l’idée avait déjà été évoquée dans le cadre d’opérations chirurgicales, où il permet de diminuer le stress des patients. L’histoire de Roberta Firstenberg prouve que la réalité virtuelle a encore énormément de choses à nous offrir humainement. C’est Priscilla, sa petite-fille, qui a décidé de partager cette expérience émouvante. L’Oculus Rift, le casque à réalité virtuelle, y est présenté comme un objet de thérapie, un moyen pour une dame âgée et mourante de pouvoir « marcher » une dernière fois.

Un geste de solidarité

Roberta Firstenberg était atteinte du cancer. Affaiblie, elle ne pouvait plus sortir de chez elle. Elle a exprimé son regret de ne pas pouvoir ne serait-ce que marcher jusqu’à son propre jardin. Priscilla est une artiste spécialisée dans la réalisation de jeux vidéos ; elle a contacté les développeurs de l’Oculus Rift et leur a demandé s’ils pouvaient aider sa grand-mère à sortir de chez elle une dernière fois. Peu de temps après, elle recevait un Oculus Rift.

En effet, l’équipe d’Oculus VR a été touchée par son histoire, et la décision aurait été prise à l’unanimité d’aider cette vieille dame. Roberta Firstenberg a ainsi pu expérimenter l’Oculus Toscany Demo, une expérience virtuelle qui permet de visiter une villa toscane et son jardin. Il s’agit d’une application téléchargeable sur le site d’Oculus VR.

oculus-rift-toscany-demo

L’Oculus Rift comme porteur de bien-être ?

Une vidéo a été faite sur l’expérience de Roberta Firstenberg et ses impressions au sujet de l’Oculus Rift, disponible ci-dessous. L’histoire a été rapidement reprise et médiatisée. « Le fait d’être capable de monter et descendre les escaliers à nouveau dans cette villa est la partie qu’elle a le plus aimé », explique Priscilla. « Je suppose que nous prenons beaucoup de choses pour acquises. » L’expérience a beaucoup plu à Roberta Firstenberg, qui a ainsi commenté : « Je ne peux pas le croire, je veux dire, on entend parler de choses comme ça… c’est comme tomber dans un mirage, tomber dans une bulle pleine de vie. C’est magnifique. »

Priscilla travaillait sur une expérience virtuelle pour sa grand-mère ; mais celle-ci est malheureusement décédée un mois après avoir testé l’Oculus Rift. Cette histoire fait réfléchir sur les usages d’une telle technologie, au-delà des applications divertissantes qui peuvent exister. Il subsiste à l’heure actuelle une véritable place pour l’Oculus Rift comme outil thérapeutique pouvant apporter un peu de bien-être aux personnes qui en ont besoin.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*