L’oculus Rift, nouvel outil dans le monde du poker ?

L’oculus Rift, nouvel outil dans le monde du poker ?

L’Oculus Rift est déjà en train de révolutionner considérablement l’univers du gaming et de la virtualisation. Mais pas seulement: ce masque avant-gardiste qui rappelle fortement l’univers de Ghost in the shell pourrait également changer notre manière d’envisager les jeux de carte comme le poker en ligne.

Ce n’est un secret pour personne : l’Oculus Rift propose de s’immerger dans un monde virtuel bluffant qui rivalisera même, et ce dans un futur proche, avec l’expérience de la réalité. Cette technologie, qui pourra peut-être un jour remplacer les jeux vidéos grand public s’adapte parfaitement à toutes les situations de jeu et à presque tous les types de scénario et de game play, poker inclus.

En effet, ce masque, agrémenté d’un écran OLED 7,  offre une image 3D stéréoscopique permettant une vue à 360 degrés (cf. les caractéristiques techniques de l’Oculus DK2). Un tel champ de vision semble être parfaitement designé pour venir s’immiscer dans les compétitions et les tournois live.

Vers l’émergence future d’applications dédiées au Poker ?

C’est en jouant à une banale partie de Poker que l’idée nous est venue. Après quelques recherches, nous n’avons à ce jour trouvé aucune application Oculus dédiée à ce type d’activité. Et pourtant, le concept semble prometteur. A l’instar de ce qu’à pu développer Bloomberg pour son système de trading virtualisé, disposer de tables de poker virtualisées pourrait permettre d’améliorer l’expérience des joueurs en ligne.

Application Bloomberg de trading pour Oculus Rift

Application Bloomberg de trading pour Oculus Rift

L’oculus Rift permet en effet une meilleure gestion d’un grand nombre de données tout en favorisant l’immersion utilisateur. Le poker nécessite un mix de ces deux critères : beaucoup de données pour les multi-tables et une immersion plus intéressante que celle procurée par les simples applications web.

L’Oculus Rift, avec sa vision 360 degrés, s’adaptera parfaitement aux joueurs multi-tables. Il sera en effet possible de créer des environnements virtuels qui équivaudraient à la mise en place de plusieurs dizaines d’écrans côte à côte. Le joueur pourrait ainsi, en quelques mouvements de tête, suivre de manière très simple les nombreuses tables auxquelles il participe simultanément. Dès lors, il sera même possible au joueur de prendre part à deux tournois différents : un cash game d’une part et une compétition Omaha d’autre part, en tournant simplement la tête.

Les limites de la virtualisation

Même si l’Oculus Rift propose une immersion totale dans l’univers virtuel, les développeurs auront d’emblée quelques obstacles à franchir. En effet, même en utilisant des capteurs de haute technologie, on pourra difficilement retranscrire la plupart des « tells » que les joueurs sont amenés à lire sur le visage de l’adversaire, d’autant plus que celui-ci sera dans ce contexte recouvert en partie par l’Oculus.

Les tells, c’est presque tout dans le poker. C’est le signal conscient ou inconscient qui peut révéler des informations cruciales sur la main de l’adversaire, il est entre autre important pour déceler ou réaliser un bluff.

A moins d’utiliser des capteurs au niveau du visage ou une autre technologie avancée pour recréer des gestes comme la respiration, la nervosité ou encore le coup d’œil vers les cartes, il faudra encore quelques années afin de développer un jeu qui rendra fidèlement l’expérience d’un tournoi de poker.

 

 

Laisser un commentaire

comment-avatar

*