Le journalisme devient immersif avec l’Oculus Rift

Le journalisme devient immersif avec l’Oculus Rift

L’Oculus Rift est un casque à réalité augmentée conçu initialement par Palmer Luckey pour les jeux vidéos ; pourtant, on constate de plus en plus d’usages novateurs de la technologie. On le retrouve, par exemple, dans le milieu militaire, ou encore dans le milieu pédagogique, notamment pour aider les jeunes autistes. Nonny de la Peña a pensé à un autre usage encore de cette technologie : grâce à l’Oculus Rift, elle propose de renouveler le journalisme en permettant aux spectateurs de « vivre » les actualités.

Naissance du projet

Nonny de la Peña est une journaliste aguerrie : elle écrit pour Newsweek et est contributrice régulière pour le New York Times. Depuis sept ans, elle étudie la réalité virtuelle dans le cadre du journalisme. Elle pense que cela pourrait offrir une nouvelle manière d’informer et de communiquer, et s’intéresse au fait de reconstruire des évènements réels dans un environnement virtuel.

Son intérêt pour le domaine est né la première fois qu’elle a expérimenté la réalité virtuelle, à Barcelone. « L’intensité de l’expérience était si unique que je me suis entraînée sans cesse à raconter des histoires importantes de cette façon. » Au cours des dernières années, elle a réalisé plusieurs documentaires immersifs. Elle utilise des sources matérielles trouvées sur les lieux réels des évènements qu’elle raconte.

Un exemple de court-métrage immersif, Hunger in Los Angeles

De la Peña a été camarade de classe de Palmer Luckey, le créateur de l’Oculus Rift. Ils ont étudié ensemble en 2012 auprès de Mark Bolas, directeur pour la recherche de la réalité mixte en Californie, et c’est avec son aide et celle d’autres étudiants qu’elle a conçu le film Hunger in Los Angeles. Il s’agit d’un court-métrage visant à sensibiliser aux problèmes liés à la famine, au coeur même de Los Angeles. La scène est une reconstitution d’un évènement s’étant réellement produit. Le tout a été fait avec le logiciel Unity 3D, des sons réels pris au moment des faits, un système de suivi du corps et un Oculus Rift.

Vous pouvez consulter la vidéo de démonstration du film Hunger in Los Angeles :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*