Interview GoGlasses avec des Google Glass – Rencontre avec Backlight Studio

Interview GoGlasses avec des Google Glass – Rencontre avec Backlight Studio

Vous vous souvenez de Birdy King Land ?

Pour ceux qui auraient loupé notre article consacré à ce petit film immersif dédié à l’Oculus Rift, n’hésitez pas à regarder la vidéo. Birdy King Land est un rollercoaster mais qui n’est pas comme les autres. Vous êtes assis dans un sidecar et vous vous lancez à la poursuite de l’oiseau qui vous a volé votre chapeau. Les graphismes sont extrêmement travaillés et l’histoire assez prenante. De loin, une des meilleures applications sur Oculus Rift que nous ayons testé. On ne peut que vous conseiller de la télécharger sur le store Oculus.

Et vu que cela nous a plus, on a décidé de faire une interview des deux fondateurs de Backlight Studio pour comprendre pourquoi ils avaient lancé le projet Birdy King Land. Mais petite particularité, vu que vous êtes sur GoGlasses, on a décidé de faire une interview avec…des Google Glass ! Et oui c’est donc une interview entièrement filmée avec les lunettes connectées de Google que nous vous proposons aujourd’hui !

Retour d’expérience : filmer avec des Google Glass, une bonne ou une mauvaise idée ?

Vous vous posez probablement la question : quels avantages et quels inconvénients à filmer avec les Google Glass ?

Comme vous le savez les Google Glass que nous avons utilisées sont une version 2 du prototype de Google sorti durant le programme Explorer. Nous avons surtout aimé la fluidité de conversation qui est rendue possible avec les Google Glass. Il suffit juste de se concentrer sur son interview et de poser ses questions très naturellement. La vidéo lancée se charge ensuite du reste. La qualité de l’image reste correcte pour un prototype. Le seul vrai point négatif a été la qualité du son. On ne vous cachera pas que pour les besoins de diffusion la vidéo il a été retravaillé. En effet, nous avons filmé probablement d’un peu loin pour le micro des Google Glass et le micro n’a pas fait des merveilles (lors du visionnage nous étions obligés de mettre à fond le son de notre ordinateur…). Mais c’est vraiment le seul point négatif. Il faudrait probablement refaire un test en prenant une interview en re rapprochant de la source audio pour pouvoir comparer.

Cette interview était comme les Google Glass, un prototype ! Mais néanmoins, nous trouvons l’idée prometteuse, notamment pour les journalistes qui pourraient y trouver un véritable avantage et une vraie fluidité dans l’expérience de l’interview. Nous verrons ce que donneront les prochaines versions des Google Glass et si elles apporteront des promesses sur le plan de la caméra et du micro.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*