Facebook intègre Oculus à son programme Bug Bounty

Facebook intègre Oculus à son programme Bug Bounty

L’Oculus Rift, le casque à réalité virtuelle créé par Palmer Luckey, a été racheté cette année par Facebook – une décision qui avait d’ailleurs fortement déplu au créateur de Minecraft, Markus Persson. Alors que ce rachat ouvre sur de nouveaux projets, tels que la création de contenus vidéos signés Hollywood, il semblerait que la société ait également décidé d’inclure l’Oculus Rift à son programme Bug Bounty, que l’on peut traduire en français par « prime de bug » ; lorsqu’un utilisateur décèle un problème, comme une faille de sécurité, il peut le signaler et être rémunéré.

Qu’est-ce que le programme Bug Bounty ?

Facebook a intégré depuis 2011 un programme Bug Bounty, dans l’objectif d‘améliorer la sécurité du réseau social. Pour tout signalement correspondant à leur politique d’admissibilité, la récompense minimale est de 500$, soit d’environ 377€. Il est précisé qu’il n’existe pas de récompense maximale, « chaque bogue [ndT : bug informatique] fait l’objet d’une récompense selon son degré de sévérité et sa créativité ». Le programme est fait pour les particuliers, et si ceux-ci choisissent de donner l’argent à une association caritative reconnue voient le montant doublé.

C’est donc tout naturellement qu’Oculus est venu s’ajouter à la liste des acquisitions admissibles pour le programme Bounty Bug, aux côtés d’Instagram. Il ne s’agit pas uniquement de la technologie en soi, mais du site lui-même, qui peut contenir des bugs. « Un grand nombre des problèmes qui viennent avec Oculus ne sont pas nécessairement encore dans le matériel », explique Neal Pool, ingénieur en sécurité pour Facebook. « Potentiellement à l’avenir, si les gens veulent venir explorer et trouver des problèmes dans le SDK [kit de développement du logiciel] ou le matériel, c’est définitivement dans notre intérêt. »

Image de l'album de la page officielle Facebook Bug Bounty

Image tirée de l’album de la page officielle Facebook Bug Bounty

Le programme Bug Bounty n’est pas exclusif à Facebook, de nombreuses autres sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies ont le leur, telles que Apple, Adobe, Pinterest ou encore Amazon. Pour avoir un aperçu des problèmes déjà relevés et des récompenses perçues, vous pouvez consulter la page Facebook du programme.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*