EUseum : visite d’un musée virtuel sur Oculus Rift

EUseum : visite d’un musée virtuel sur Oculus Rift

L’Oculus Rift n’en est pas à son premier coup d’essai dans le domaine de la culture ; il était présent début juillet lors de la Japan Expo 2014 pour des visites inédites de lieux japonais, ou encore fin juin à la Nuit de la Monnaie, un évènement durant lequel les visiteurs étaient invités à découvrir en 3D la Monnaie de Paris telle qu’elle est prévue après rénovation pour 2016.

Pourtant, les premières idées d’usage sont plus anciennes ; en décembre 2013, Europeana, la bibliothèque numérique européenne officielle, présentait sur son blog EUseum, son projet de visite virtuelle du musée. Lors du dernier Glass Camp sur le e-tourisme, Antoine Rigitano, web rédacteur pour Enter the Rift, la communauté francophone autour de l’Oculus Rift et de la réalité virtuelle, nous l’avait fait découvrir et proposait même de le tester.

Réalité virtuelle et accès à la culture

Avoir accès à la culture depuis chez soi, découvrir des oeuvres d’art tranquillement installé dans un fauteuil, ou encore créer son propre musée personnel à partager ; ce sont autant d’idées que EUseum peut rendre possibles. Wiebe de Jager, marketing manager pour Europeana et auteur de l’article de présentation de EUseum, appuie les avantages qu’offrent la réalité virtuelle : « Dans ces mondes virtuels, tout est numérique, donc toutes les contraintes physiques que nous connaissons – comme le temps, la distance ou la gravité – ne s’appliquent tout simplement pas. » Autant d’obstacles qui disparaissent et qui donnent du sens à ce type d’expériences.

En ce qui concerne l’Oculus Rift en soi, créé initialement pour les jeux vidéos, Wiebe de Jager appuie le fait qu’il est utilisé dans de nombreux cadres, que ce soit par des pilotes d’avion, des scientifiques ou des architectes. Il appuie également le fait que ce casque à réalité virtuelle, bien que non commercialisé auprès du grand public à l’heure actuelle, devrait être accessible pour tous prochainement – et donc, les expériences virtuelles de ce type pourraient être vécues par n’importe qui s’y intéressant : « En fait, votre ordinateur actuel est probablement déjà assez puissant pour rendre compte de mondes en 3D et des lunettes de réalité virtuelle comme l’Oculus Rift coûteront probablement dans les 300$ à leur sortie l’an prochain. »

Reconstitution de musées célèbres en 3D

Europeana croit au potentiel de l’Oculus Rift et de la réalité virtuelle pour les lieux culturels, tels que les musées et les galeries. Dans un premier temps, l’idée est de recrééer des musées existants que n’importe qui dans le monde pourra dès lors visiter comme s’il y était. Par la suite, les potentialités sont multiples – une idée citée par de Jager serait de pouvoir entrer à l’intérieur d’un tableau et se balader dedans, qui peut évoquer l’une de celles mentionnées lors du brainstorming sur l’Oculus Rift et le tourisme durant le Glass Camp e-tourisme.

EUseum a été développé par ArchiVision, une société proposant de créer des environnements virtuels. Il s’agit pour le moment d’une démo dans laquelle l’utilisateur peut consulter quelques oeuvres d’art du Rijksmuseum, un musée d’Amsterdam aux Pays-Bas, consacré aux beaux-arts. Elle est téléchargeable et disponible pour PC et Mac. Pour plus d’informations, vous pouvez également consulter cette vidéo d’introduction à EUseum par Europeana :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*