Bloomberg LP crée un système de trading sur Oculus Rift

Bloomberg LP crée un système de trading sur Oculus Rift

L’Oculus Rift, le casque à réalité virtuelle, pourrait bel et bien avoir un véritable usage professionnel ; après le domaine de la santé, c’est dans celui du commerce et de la finance que le casque à réalité virtuelle pourrait débarquer sous l’impulsion de Bloomberg LP, le groupe financier américain. Celui-ci a présenté en juin 2014 son projet lors de son Next Big Thing Summit, un évènement autour des nouvelles technologies et de l’innovation sponsorisé en partie par Samsung et Philips. Il s’agit de la création d’un système de trading disponible sur l’Oculus Rift.

Une meilleure gestion d’un plus grand nombre de données

Difficile pour le trader de garder un oeil sur différentes informations à la fois ; le casque vr pourrait lui permettre de consulter un plus grand nombre de données, le tout à 360°. Grâce au prototype conçu par Bloomberg LP, le trader pourrait à l’avenir consulter plus d’une vingtaine d’écrans différents, pouvant chacun contenir des graphiques, des tableaux de valeur, des chaînes d’information. Il pourra ainsi être informé en temps réel des différentes variations de taux et agir en conséquence.

oculus-rift-systeme-trading-finances

« Je voulais vraiment découvrir comment la réalité virtuelle pouvait résoudre l’un des principaux problèmes dont nous entendons parler : la limitation des écrans dans l’immobilier« , explique Nick Peck, le créateur de la plateforme. Même si Bloomberg cherche déjà à augmenter la taille de ses deux écrans de 17 pouces à 21, le logiciel ne permet pas de contenir autant de pixels que l’Oculus Rift, dont les écrans pourraient même s’étendre à l’infini. De plus, en utilisant le casque vr, les traders pourraient même utiliser cet espace de travail depuis chez eux. Il s’agirait véritablement d’une nouvelle façon de traiter les données.

Les prémices d’un projet prometteur

Pour le moment le système reste une « maquette » pouvant donner une idée de « la façon dont la réalité virtuelle peut être appliquée dans le monde du travail », selon les mots de Peck. Les écrans contiennent uniquement des captures et des vidéos et le système est géré à la souris – mais l’idée serait par la suite de pouvoir le contrôler par le mouvement. À l’heure actuelle, le sujet semble véritablement intéresser la société, puisqu’il a été non seulement présenté lors du Next Big Thing Summit, mais également lors d’une séance de réflexion pour les cadres supérieurs de l’entreprise. Le PDG de Bloomberg LP, Dan Doctoroff, y aurait notamment porté lui-même l’Oculus Rift.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*