Accueil / Microsoft Hololens / Microsoft serait parvenu à doubler le Field of View des Microsoft Hololens
microsoft-hololens-brevet-field-of-view-960x493

Microsoft serait parvenu à doubler le Field of View des Microsoft Hololens

Un brevet déposé par des ingénieurs de Microsoft nous montre comment le Field of View (FOV) des Microsoft Hololens pourrait être doublé.

Microsoft Hololens : de 35 à 70° de Field of View

Tous ceux qui ont testé une ou plusieurs fois les Microsoft Hololens pourraient en attester : le Field of View (FOV), ou champ de vision, du casque de réalité mixte de la firme de Redmond est trop réduit – à hauteur de 35° environ. Le FOV est d’ailleurs l’un des principaux obstacles à franchir pour démocratiser les lunettes de réalité augmentée à la fois dans le secteur industriel et auprès du grand public.

La multinationale américaine a visiblement longuement travaillé sur cette problématique. En témoigne un brevet déposé en avril 2017 par les ingénieurs optiques Tuomas Vallius et Jani Tervo, et dont le principe repose sur une nouvelle méthode capable de doubler le Field of View des Microsoft Hololens, qui atteindrait alors les 70°. Une avancée technologique encore au stade de développement, mais qui pourrait débarquer sur la seconde version des Hololens.

brevet-field-of-view-microsoft-hololens-990x620

Microsoft Hololens 2 : de l’intelligence artificielle au programme ? 

Repéré par MSPoweruser, le brevet nous donne quelques détails sur la technique utilisée par les chercheurs de Microsoft. Dans l’idée, le concept revient à diviser l’image en deux avant de les combiner entre elles. Résultats : l’utilisateur n’aurait pas affaire à des contenus projetés dans un champ de vision de 35°, mais de 70°. A savoir maintenant si le membre des GAFAM compte rapidement mettre en place ce type de dispositif.

Aujourd’hui, les Microsoft Hololens 2 ne semblent pas d’actualité du côté de Microsoft. Sa conférence organisée début octobre n’a pas mentionné la moindre seconde version de son casque de réalité mixte. En revanche, un ingénieur de l’entreprise en la personne de Doog Burger avait évoqué quelques mois plus tôt dans les colonnes de Bloomberg la présence d’un coprocesseur embarquant de l’intelligence artificielle sur les Hololens 2.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.