Projet Tango : les nouveautés de Google

Projet Tango : les nouveautés de Google

Le projet Tango se précise. Le chercheur Google Johnny Lee a tenu une conférence « spéciale Tango » au cours de la Google I/O 2016, en Californie. Pour rappel, Tango a pour finalité de sortir une tablette dotée de capteurs dont le but est de visualiser et cartographier en 3D des environnements. Leur tablette Tango pourrait bien avoir des applications multiples dans des projets de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

Quels sont les types d’applications qui sont imaginables ?

Voici plusieurs prototypes d’applications qui ont été proposé par Johnny Lee au cours de cette conférence :

Déplacement dans un monde en réalité virtuelle (dès 13 minutes) : avec le projet Tango vous pourrez créer des mondes virtuels dans lesquels vous pourrez vous déplacer pour maximiser l’immersion. Mais l’idée est que ce monde virtuel puisse également s’insérer dans un environnement réel grâce au mapping fait par les capteurs. Des ponts entre ces mondes virtuelles et réels pourront également être faits.

Mesurer un environnement (16 minutes) : pour cela il vous suffit de partir d’un point A vers un point B avec votre pointeur et vous pourrez obtenir la distance entre ces 2 points. Très utile pour obtenir les mesures d’un objet ou d’une pièce ainsi que son volume pour se projeter par exemple sur l’utilisation de tel ou tel objet à tel endroit. Vous pourrez également, avec cette application, dessiner des volumes et des formes dans votre environnement réel. Vous pouvez bien évidemment prendre une photo de ce volume et le retrouver dans vos photos avec toutes les informations sur les mesures.

• Faire son shopping en réalité augmentée (17 minutes) : vous devez aller sur le store et télécharger en 3D l’objet qui vous intéresse. Par la suite, rien de plus simple : vous pouvez le placer dans votre pièce afin de voir si il vous plaît. Si c’est le cas, vous pouvez directement l’acheter. Comme vous pouvez vous en douter, c’est une fonctionnalité qui va prendre de l’ampleur dans les prochaines années, car cette application permet de se projeter encore plus facilement avant l’acte d’achat pour le consommateur. A l’avenir bons nombres de magasins proposeront cette fonctionnalité.

Jeux vidéos (20 minutes) : c’est bien évidemment ce domaine là qui va également être très impacté. En l’espèce, Johnny Lee nous fait une démonstration d’un jeu vidéo dont l’objectif est de tirer sur des cibles afin de récolter le plus de points possibles. Son déplacement se fait autour d’objets en réalité virtuelle (il peut par exemple se cacher derrière un arbre). On peut largement imaginer des applications autour de la simulation avec ce type de technologie.

Education (22 minutes) : l’idée derrière cette application est de promouvoir d’autres moyens éducatifs. En l’espèce découvrir plusieurs dinosaures. On y voit même Clay Bavor se prendre en photo avec un de ces dinosaures. On peut facilement imaginer un musée ou un professeur proposant ce type d’application ludique pour ses étudiants. Johnny Lee nous montre également la possibilité de gérer les tailles de ces dinosaures. On peut alors imaginer un jour se balader avec des lunettes connectées dans une pièce remplie de dinosaures à la Jurassic Park par exemple.

Mapper son environnement en 3D (31 minutes) : avec le Projet Tango vous pourrez effectivement mapper votre environnement en temps réel et le reconstruire en 3D pour vous balader ensuite dedans. Des applications dans le domaine de l’immobilier, la construction, la réparation, le sauvetage, se repérer à l’intérieur d’un bâtiment…font bien évidemment parti des première applications auxquelles on pense notamment si on peut par exemple associer ce projet à drone.

UN PROJET QUI DOIT ENCORE SE DÉVELOPPER

A l’heure actuelle, le projet est toujours en developpement kit et n’est pas disponible pour le grand public sur tablette ou téléphone. Toutefois Lenovo va prochainement faire l’annonce d’un smartphone qui embarquera le système du projet Tango.

Dans les problèmes que Johnny Lee cite et qui doivent encore être réglés :

  • Les objets perçus par Tango sont « grossiers », ils ne prennent pas en compte toute la complexité de sa structure. Cela doit donc être amélioré.
  • Tango ne sait pas faire la différence entre le jour et la nuit. La différence de luminosité change pourtant la perception que l’on a de l’objet. C’est un autre développement qui est en cours.

Malgré ces points qui méritent d’être améliorés ainsi que la création de contenus, il est maintenant indéniable que le projet Tango fait parti de ces projets qui vont changer nos prochains smartphones et notre manière de consommer des expériences en réalité virtuelle et augmentée.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*