Vous pourrez bientôt créer un avatar 3D à votre image dans les jeux vidéos

Vous pourrez bientôt créer un avatar 3D à votre image dans les jeux vidéos

Qui n’a jamais rêvé d’avoir son propre avatar dans un jeu vidéo ? C’est l’idée à partir de laquelle deux chercheurs californiens sont partis. Ils ont alors développé des outils permettant de créer soi-même, avec peu de moyens, son avatar 3D compatibles avec certains moteurs de jeu.

Pour se faire, les chercheurs américains se sont servis d’une Kinect pour appréhender tout le corps d’un individu et recréer numériquement via un avatar 3D la personne. Ils ont pour cela développé des outils qui permettront de visualiser le corps d’un e personne en quelques minutes. Vous pourrez ensuite intégrer votre nouvel avatar dans un moteur de jeu tel que Unity ou encore Unreal Engine. Cette technique pourrait être extrêmement intéressante car les systèmes de capture d’un avatar 3D coûtent actuellement très cher.

Comment cela fonctionne t-il exactement ?

Cela fonctionne en 3 étapes :

  1. Vous devez d’abord scanner à l’aide d’une Kinect votre corps en 4 étapes (tous les 90°).
  2. Un programme vous permet ensuite de modéliser en 3D votre avatar.
  3. Enfin, pour animer votre avatar, il convient de mettre ce dernier sur une plateforme appelé Smartbody. Vous pourrez à partir de cette plateforme donner des expressions à votre avatar et le mettre en mouvement.

Voici une vidéo d’explication du fonctionnement :

 

Les usages de ces avatars 3D excèdent bien plus que le monde du jeu vidéo. En effet, on peut facilement imaginer une intégration pour du shopping. Par exemple, imaginez pouvoir tester dans un magasin en réalité virtuelle, tous les vêtements avec votre avatar afin de voir si cela vous convient au niveau de la taille ainsi que cela vous plaît en termes de style.

Ces outils pour modéliser votre avatar en 3D seront bientôt disponibles en open-source selon les deux chercheurs qui continuent de peaufiner leurs algorithmes. A l’avenir il est d’ailleurs fort probable que ce ne soit pas une Kinect qui soit utilisée, mais bien nos smartphones équipés de capteurs comme ceux du projet Tango.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*