Accueil / Mapping 3D / GeoCV : une levée à 1,8M$ pour son application mobile de scan 3D immobilier
application-scan-3d-interieur-geocv-990x550

GeoCV : une levée à 1,8M$ pour son application mobile de scan 3D immobilier

Encore en phase de développement, l’application mobile de scan 3D GeoCV a bénéficié d’un coup de pouce d’1,8 million de dollars.

Aujourd’hui, les sociétés spécialisées dans le scan 3D sont divisées en deux catégories : d’un côté, la numérisation humaine – dont Loom.ai, 8i, Uraniom, Creaform et Wolfprint 3D en sont les leaders -, et de l’autre, la numérisation d’espaces intérieurs – où l’on retrouve Canvas, Matterport ou encore Tango. Autant d’entreprises qui travaillent sur des projets différents, mais dont la finalité reste plus ou moins la même.

> Lire aussi : Scan 3D : Liste des meilleures applications

A tout ce beau monde peut désormais s’ajouter une compagnie susceptible de titiller les requins du secteur. GeoCV est une start-up new-yorkaise fondée par Anton Yakubenko et Gleb Krivovyaz, dont les 11 ans d’expériences dans l’industrie font d’eux des vétérans aguerris. Après avoir levés 700 000 dollars en novembre 2016, les deux hommes sont parvenus à récolter une nouvelle somme conséquente d’1,8 million de dollars – notamment auprès de Runa Capital et Emery Capital -, rapporte UploadVR.

GeoCV Product Demo from Anton Yakubenko on Vimeo.

« Chacun aura une caméra 3D dans sa poche »

Le travail de GeoCV repose sur une application mobile de scan 3D adressée au marché immobilier grand public. « Notre but est de devenir le leader mondial de solution de capture 3D. Sur le long terme, les outils de création de contenus sont l’avenir. D’autant plus lorsque chacun embarquera une caméra 3D dans sa poche, avec laquelle il visionnera facilement de la réalité virtuelle et augmentée », a déclaré Anton Yakubenko.

> Lire aussi : Scan 3D : ces start-up qui veulent numériser l’humain

Mais le duo ne compte pas se cantonner à l’immobilier : la construction, le design intérieur, l’assurance et la gestion immobilière sont également dans leur viseur. Admettons qu’une application mobile de scan 3D bénéficie d’un avantage considérable : celui de se décliner sur un support ultra démocratisé, à savoir les smartphones. Mais il faudra patienter avant de s’emparer de cette nouvelle technologie qui semble prometteuse, puisque la version beta est à l’heure actuelle toujours indisponible. 

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.